La source de cet article se trouve sur ce site

Alors que Gallimard prévoyait de publier sous le titre « Écrits polémiques », un volume rassemblant les textes antisémites et racistes de Louis-Ferdinand Céline, provoquant ainsi une vague d’indignation, la maison d’édition Gallimard a annoncé jeudi qu’elle suspendait son projet de publier les pamphlets antisémites de Louis-Ferdinand Céline. « Je suspends ce projet, jugeant que les conditions méthodologiques et mémorielles ne sont pas réunies », a annoncé jeudi Antoine Gallimard…

.

Alors que la polémique prenait autour de la réédition de ces pamphlets antisémites « Bagatelles pour un massacre » (1937), « L’École des cadavres » (1938) et « Les Beaux Draps » (1941), l’éditeur s’était défendu : « Le livre pour l’instant n’existe pas, alors pourquoi cette polémique ? Elle ne devrait exister que quand j’annonce : ‘voilà, il sortira et voilà l’édition’ ». Antoine Gallimard avait dénoncé « un procès d’intention » : « On n’a pas à pousser les éditeurs à s’autocensurer ».

Mais l’indignation qui a, à juste titre, été ressentie par nombres de citoyens français, a porté ses fruits malgré les déclarations douteuses du Premier ministre Edouard Philippe qui s’était, dans un entretien au Journal du Dimanche, prononcé en faveur de cette réédition, à condition qu’elle soit « soigneusement accompagnée ».

Serge Klarsfeld, défenseur de la cause des déportés juifs de France, avait demandé que soit interdite la réédition par Gallimard. « Je réclame » une « interdiction en tant que président de l’Association des fils et filles de déportés », avait lancé Serge Klarsfeld, inlassable militant de la mémoire de la Shoah. « S’il est possible de demander une interdiction préventive – puisque finalement ces textes sont connus et qu’on peut imaginer les faire lire à un magistrat avant la republication prévue par Gallimard -, nous le ferons », avait indiqué l’avocat et historien.

Projet « suspendu ». « Au nom de ma liberté d’éditeur et de ma sensibilité à mon époque, je suspends ce projet, jugeant que les conditions méthodologiques et mémorielles ne sont pas réunies pour l’envisager sereinement », a indiqué aujourd’hui Antoine Gallimard dans un texte adressé à l’AFP.

Tel-Avivre –

Print Friendly

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here