La source de cet article se trouve sur ce site

Israël est un fournisseur important de l’Inde dans le domaine de la défense avec environ un milliard de dollars (834 millions d’euros) de matériel militaire vendu. En avril, les deux pays avaient signé un accord  d’une valeur de près de 2 milliards de dollars (1,66 milliard d’euros), prévoyant notamment la fourniture sur plusieurs années de missiles sol-air à moyenne portée, de lanceurs de missiles et de technologies de communication. Alors malgré le vote de l’Inde contre la déclaration de Trump, show must go on, le Premier ministre devrait conduire la semaine prochaine une délégation de cent trente hommes d’affaires en Inde pour avancer dans les domaines de l’agriculture, l’énergie et surtout la défense….

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu en compagnie de son homologue indien Narendra Modi lors d’une cérémonie d’adieu en son honneur à l’aéroport international Ben Gurion de Tel Aviv le 06 juillet 2017. Photo par Kobi Gideon / GPO

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou emmènera 130 hommes d’affaires avec lui en Inde la semaine prochaine. Le directeur général adjoint du ministère des Affaires étrangères pour l’Asie, Gilad Cohen, a annoncé que le voyage de six jours qui débute dimanche aura essentiellement pour but d’approfondir les liens politiques, commerciaux et culturels mais les grandes négociations commerciales seront largement  focalisées sur la défense, a déclaré mercredi un haut responsable israélien.

Le ministère indien de la Défense a annoncé la semaine dernière qu’il achèterait a  Israël 131 missiles sol-air, des missiles Barak fabriqués par Rafael Advanced Defense Systems qui seront utilisés pour le premier porte-avions indien en construction.

C’est une bonne nouvelle car l’Inde qui prévoyait d’acheter des missiles  pour un coût de 500 millions de dollars, dans un contrat rédigé entre l’armée indienne et Rafael  a, il y a un peu plus d’une semaine,   renoncé à l’achat et envisagerait  à présent de faire avancer  le projet via un accord de gouvernement à gouvernement (G-to -G), comme il l’avait fait  avec le gouvernement français pour l’achat des avions selon un article paru dans le journal Indian Express.  Les dirigeants de Rafael seront donc dans la délégation commerciale accompagnant Netanyahou

Outre la Défense, lors de sa visite en Inde, le Premier ministre israélien devrait renforcer également toutes  les relations entre Israël et l’Inde dans les domaines de l’eau, l’agriculture, l’énergie, la culture, l’innovation.

D’autre part, Netanyahou rencontrera le 18 janvier à Bombay  des stars et des cadres de l’industrie cinématographique indienne. « Les stars de Bollywood exercent une influence considérable dans le monde entier », a déclaré M. Cohen, le directeur général adjoint du ministère des Affaires étrangères pour l’Asie, ajoutant qu’Israël veut pousser l’industrie cinématographique indienne à tourner un film dans l’Etat hébreu.

Concernant la position diplomatique indienne à l’ONU Netanyahou  a déclaré « J’aurais préféré un vote différent de la part de nos amis indiens, mais cela n’a pas affecté les relations florissantes entre nos deux pays, comme tout le monde peut le constater »..

En outre, Netanyahou rencontrera aussi des dirigeants indiens et participera à une cérémonie d’hommages aux victimes des attentats de Bombay en 2008 dans lequel un centre juif avait été pris d’assaut, faisant six morts dont un rabbin et son épouse.

Tel-Avivre –

Print Friendly

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here