La source de cet article se trouve sur ce site

By  | 

L’un des deux suspects du meurtre de la vieille dame de 85 ans a été entendu hier par la juge d’instruction en charge de l’enquête.
Alex Carrimbacus, 21 ans, mis en examen pour homicide volontaire sur personne vulnérable aggravé par antisémitisme, a été extrait de sa cellule pour répondre aux interrogations du magistrat instructeur. Le suspect très défavorablement connu a maintenu sa version incriminant Yacine Mihoub, 28 ans, son complice également mis en examen et tout aussi défavorablement connu, d’être à l’origine du meurtre, chez elle, de Mireille Knoll, juive de 85 ans, atteinte de la maladie de Parkinson.
Il a réaffirmé avoir entendu son acolyte prononcer « Allah Akbar ». Selon lui, une conversation avait été engagée entre la vieille dame et Yacine Mihoub sur les juifs durant l’Occupation et sur la guerre d’Algérie, mais dont il n’aurait entendu que des bribes. Yacine Mihoub en était pourtant à sa deuxième bouteille de Porto. Il est connu pour son alcoolisme, à l’origine de la perte de son dernier emploi chez Monoprix. Il a commencé à boire à l’âge de 14 ans.
Pas assez d’éléments pour caractériser l’antisémitisme ?
Selon l’avocat de Carrabimcus, maître Karim Laouafi, « il n’y a pas à ce stade assez d’éléments pour caractériser la circonstance d’antisémitisme. Nous espérons que l’instruction fera la lumière sur le véritable mobile du meurtre. Mon client clame son innocence quant à l’homicide de madame Knoll ». Par ailleurs, lors de son audition Carrimbacus a été confronté à des images vidéo tirées de la caméra d’une brasserie où Mihoub et lui s’étaient installés après leur crime. On y voit Carrimbacus se prendre le visage à deux mains quand Mihoub reste, lui, impassible.
La preuve de remords pour l’un ? L’absence de toute émotion chez Mihoub s’expliquerait, selon une source judiciaire : il aurait perdu toute sensibilité après avoir été violé à 14 ans dans un foyer de la Ddass par des ados de son âge, ainsi qu’il l’avait confié dans une enquête de personnalité lors d’une précédente affaire. Ces viols répétés avaient d’après lui fait l’objet d’un procès au TGI de Paris.
Une vive émotion
Le 23 mars, le corps de Mireille Knoll avait été retrouvé lardé de 11 coups de couteau et à moitié calciné. Les mis en cause avaient mis le feu à l’appartement de la vieille dame pour camoufler leur crime. Deux couteaux ont été retrouvés. Un couteau de cuisine chez la mère de Mihoub, qui l’a nettoyée, ce qui lui a valu d’être mise en examen pour modification des preuves d’un crime et placé sous contrôle judiciaire ; et l’autre, un couteau de table à viande de type Laguiole, retrouvé dans la chambre qu’occupe Carabimcus gérée par le mouvement de réinsertion sociale à Paris dans le 11e arrondissement.
Mihoub bénéficiait du même type d’hébergement. Les deux individus étaient sortis de prison six mois plus tôt. Cet assassinat a suscité une vive émotion. Une marche contre l’antisémitisme avait été organisée à la suite de ce meurtre. Le président de la République avait affirmé que « Mireille Knoll a été tuée parce qu’elle est juive ». Pourtant, rien ne permet d’être aussi affirmatif à ce stade de l’enquête.
SOURCE :
http://www.lepoint.fr/societe/affaire-mireille-knoll-un-suspect-entendu-14-04-2018-2210677_23.php

happywheels

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here