La source de cet article se trouve sur ce site
Pour toi Lecteur qui aurais pas suivi, faut que j’te dise que Mennel a posté une video sur Facebook pour annoncer son retrait de The Voice. T’as pas suivi L’Affaire Mennel ? Tu fais quoi dans ta life ?

Séance de rattrapage. Si tu ouvres L’Obs, tu lis Mennel, une Française ordinaire, le tas de mensonges écrit par Saïd Benmouffok, un prof de philo qui exerce à Condorcet. Mennel, elle serait rien, dit-il, que la pauvre victime d’une polémique sur les réseaux sociaux lui prêtant des sympathies islamistes. Cette p’tite chose écrivit récemment des horreurs, et voilà son erreur de jeunesse instrumentalisée jusqu’à l’écrasement public d’une jeune femme.

Tout ça rapport à The Voice. Une émission où tu viens faire entendre ta voice. Mennel elle aurait rien fait que venir chanter le magnifique Hallelujah de Leonard Cohen.

Mais voilà : elle portait un turban. Un foulard. Un truc quoi. Elle chanta une partie en arabe. Les réseaux allèrent fouiner : elle aurait jadis tweeté des idées stupides à tendance complotiste. Le prof de philo, il est indulgent. Il accepte les excuses de la voice. Il accuse la France qui aurait décidé de faire rendre gorge à la donzelle. Lui il te raconte l’histoire d’une gamine française interprétant en arabe la chanson d’un chanteur juif et y voit un superbe symbole. Il dénonce cette France qui a vu ce soir-là sur TF1 un agent de l’ennemi. Le mal au visage d’ange. Le paravent de l’islamisme. Cette France, qui confond les erreurs de sa jeunesse et les horreurs de son ennemi. Il prend cause pour cette Française ordinaire, tuée par l’extrême droite et les laïcards, qui lui refusèrent sa part de la France, cette française en laquelle d’autres, nombreux, virent la disciple d’un Ramadan. La faute à ses tweets post-attentats. Ceux-là, ces mauvais esprits, ils te disent que Mennel, elle se serait servie du titre planétaire de Léonard Cohen pour nous servir une Ode à Allah camouflée.

Débats. T’as Mennel qui présente ses excuses. Ce qu’elle a tweeté, la si jolie Mennel, Elle le pensait pas. Ou alors c’étaient ses idées d’avant. Que là elle veut juste chanter.

T’as Beligh Nabil, de la bande de qui tu sais de l’IRIS, qui te fait illico un parallèle avec Amir, soldat d’une armée d’occupation, et qui te pose la communauté musulmane dans son rôle d’éternelle victime du Deux poids, deux mesures.

Mais t’as aussi Céline Pina, qui vient te rappeler le reste de la panoplie. Qu’est du lourd aussi. Les accointances de Mennel avec Hassan Iqioussen. Nabil Ennasri. Dieudonné. Avec les assos islamistes Baraka City, Lallab, SyriaCharity. Sa sympathie pour le BDS. Son clip sur la Palestine tourné par le CBSP, association classée parmi les organisations terroriste au Canada et aux Etats-Unis. Etc Etc.

Et Céline de conclure qu’à la fin, quand ça vit dans l’eau, que ça nage, que ça a des écailles, des nageoires, des branchies, il y a des chances que cela soit un poisson.

En tout cas, Mennel, c’est pas Just Like an Angel de la chanson. Hélas. Ça nous aurait fait des vacances.

Voilà. Tu sais, Lecteur, L’affaire Mennel. T’es libre de te faire ton idée à Toi.
Sauf que.
Sauf que Toi tu savais pas que tout ça, ça allait encore être la faute aux Juifs.
Viens que j’t’explique.

T’as BTA, #BalanceTonAntisémite, dont je comptais te parler bientôt. BTA, ce collectif de citoyens issus de la société civile. Des anonymes et puis aussi des experts dans divers domaines. Leur objectif, à ceux-là, c’est la surveillance des propos tenus sur les réseaux sociaux. Et puis, tant qu’à faire, l’identification des auteurs et donc la réalisation de dossiers complets qu’ils transmettent alors à des avocats spécialisés.

BTA, hier, ils ont eu l’idée d’aller voir ce que Hicham Hamza, alias Panamza, la gazette de l’info subversive, celui qui fait pas dans la dentelle, nous chantait à propos de L’Affaire Mennel.

Hicham Hamza. Tu sais ? Celui qui se présente comme l’auteur de milliers d’articles d’actualité et vidéos en l’espace de quelques années, qui te parle de ses milliers de followers, de ses contre-enquêtes sur la mystification du 11-Septembre, l’opération Merah, l’Affaire Charlie Hebdo. Hicham Hamza, celui qui livre Oumma.com, 1er site d’information à destination de la communauté musulmane francophone. Celui qui réalisa en 2009 un documentaire expérimental intitulé Au cœur du procès Fofana et en 2012 une enquête consacrée au CRIF. Celui qui se présente comme un journaliste d’investigation et t’explique que sa détention en garde à vue fut consécutive à sa révélation de l’origine israélienne de la photo-choc du Bataclan. Celui qui pleurniche parce que le clan Valls n’eut de cesse de proférer à son encontre des menaces explicites et réitérées et que Caroline Fourest la méchante usa tant qu’elle put de manœuvres d’intimidation judiciaire à son égard. Bref Hicham Hamza, que tous y cherchent rien qu’à l’embêter, à preuve ce reportage à charge d’Envoyé Spécial et les tentatives récurrentes de piratage informatique du site Panamza et de sa correspondance électronique, fruit de cybercriminels ultra-sionistes, Hicham Hamza, celui qui va jusqu’à te dire qu’au printemps 2015, il se retrouva hospitalisé en réa suite à une brutale et inexpliquée dégradation de santé. Tu l’auras reconnu, lui que tous y font rien qu’à le diaboliser, ces anti-arabes, islamophobes, pro-israéliens, pro-Valls, pro-Fourest qui se basent sans le moindre argumentaire intellectuel et t’accusent notre homme et son support de complotisme, conspirationnisme, islamisme, antisémitisme, tout ça parce que lui il a diffusé les images du lynchage de la famille Fofana par des extrémistes sionistes et qu’il les a dits, les doutes de l’opinion publique sur le 11-Septembre, tout ça encore parce que lui il l’a publiée, la liste confidentielle des invités du dîner du Siècle,bref Hicham Hamza, alias Panamza, qui fait rien que révéler quantité d’informations dérangeantes, lui qui salit au passage la mémoire d’Albert Londres en se reconnaissant dans sa devise : que le métier de Journaliste n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie…

Bref, tu l’auras compris : Panamza, les tenants de l’info subversive, ceux qui déjà te parlent du 33ème dîner du CRIF comme d’un complot à ciel ouvert qui se tiendra avec Macron sous la pyramide du Louvre, qui ont fouiné et trouvé que concernant L’Affaire Ramadan, le juge qui confirma le récit de Fourest était un proche des socialistes anti-Ramadan, que la dite Christelle c’était rien qu’un soutien des militants anti-islam et pro-Israël.

Eh ben vendredi, concernant L’Affaire Mennel, Hicham Hamza et Panamza, ils entendent te prouver que L’Affaire Mennel c’est one more time encore un complot, entendez bien cette fois ourdi par le judéo sioniste Johann Taïeb, qui transforma cette pauvre petite chose innocente en sorcière islamo-complotiste et la fit virer de TF1.

Que tout ça donc, comme tout le monde a pu l’observer, n’est rien qu’une victoire de l’extrême droite, des laïcards, mais surtout …des judéo sionistes. 

Mais #BalanceTonAntisémite, aidé du Collectif Vigilance, qui n’ont de cesse que de traquer les propos antisémites qui prolifèrent plus que la gastro ou la grippe 2018 de par notre jolie France, pays de la liberté d’expression, ils ont fait illico des captures d’écran des propos antisémites de Panamza à l’égard de toute la Communauté, via Sammy Ghozlan du BNVCA et le journaliste Yohann Taïeb. Panamza qui t’écrit texto que le discret militant judéo sioniste Yohann Taïeb aurait tacitement reconnu auprès de ses amis Facebook être le responsable du lancement de la campagne de diabolisation de Miss Mennel. 

Tu l’auras compris Espèce de complotiste juif. Y avait pas de foulard y avait pas de tweets nauséabonds y avait pas de post Facebook qui puaient : Mennel, les Juifs l’ont inventée.

Z’avaient rien à se mettre sous la dent et se sont dit : tiens, et si on allait voir du côté de l’émission The Voice. Et t’ont enclenché la machine de haine anti-Mennel, relayée par le judéo fasciste israélien Sammy Ghozlan aidé de la Brigade juive Bref un vidéo-montage relatif au djihad silencieux de Mennel.

Et là, toi tu dis chapeau la leçon de journalisme de Hicham Hamza. Cesse d’accuser la classique extrême droite. Va y voir, du côté des judéo sionistes : t’auras toute la genèse du scandale Mennel. Où frontistes et laïcards ont tous dansé, tels des idiots utiles, au son de la musique composée et claironnée par … les pro-Israël.

Imagine. Tout ça qui tomba alors que shabbat était rentré. Que les affaires s’étaient arrêtées. Si c’était pas ballot. Ben non : BTA, ils ont lancé une procédure. Respectent rien au BTA. Même pas shabbat.

Sarah Cattan

publicitÉ

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur « Faire un don », et d’avance MERCI à vous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here