La source de cet article se trouve sur ce site
Jeremy Dahan a été assassiné pendant qu’il s’occupait de la rénovation du studio de sa mère, rue de Bagnolet dans le 20ème arrondissement de Paris, par 2 moldaves.

Un homme juif de 40 ans, Jérémy Dahan, a été assassiné dans dans l’appartement de sa mère qu’il aidait à rénover, rue de Bagnolet, dans le 20ème arrondissement de Paris. Il a été retrouvé par son frère jumeau, mort, un sac en plastique recouvrant son visage, les mains liées, le crâne fracassé, les membres brisés à coups de marteau.

Le frère de la victime avait appelé un serrurier pour ouvrir la porte de l’appartement. Jérémy Dahan avait embauché deux travailleurs moldaves pour rénover l’appartement. Sa femme, enceinte de leur premier enfant, avait appelé le frère pour lui demander de chercher son mari toujours pas rentré à la maison.

Le motif du crime serait financier, selon la police. La voiture de Jeremy Dahan et une montre coûteuse manquaient. Jérémy Dahan a été inhumé vendredi après-midi au cimetière de Fontenay sous Bois.

Certes le motif du crime semble crapuleux, mais cette ignoble série d’assassinats de juifs français paraît ne pas vouloir prendre fin, et la situation devient de plus en plus inquiétante. Un tel crime ne peut avoir aucune justification : c’est un acte de barbarie.

Toute l’équipe de Tribune Juive présente à la famille de Jérémy ses sincères condoléances, et bien sur nous pensons avec tristesse à cet enfant qui ne connaîtra jamais son papa.

Si vous voulez aider, non pas apaiser la douleur, mais apporter une marque tangible de soutien, sachez qu’une cagnotte en faveur de Camille Dahan, sa veuve est ouverte sur leetchi.

Line Tubiana

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur « Faire un don », et d’avance MERCI à vous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here