La source de cet article se trouve sur ce site
Mennel Ibtissem a conquis le jury de The Voice sur TF1 avec une version bilingue du Hallelujah de Leonard Cohen. La candidate a interprété deux strophes de la célèbre chanson.

La première dans sa version originale anglaise, et la seconde dans sa langue maternelle. Après les révélations sur ses penchants islamistes, nous avons voulu savoir ce que la jeune artiste avait dit en arabe devant 6 millions de téléspectateurs. Et voici ce que nous avons trouvé.

Leonard Cohen chanté en arabe. A première vue, un beau symbole d’ouverture… Mais les membres du jury et le public ont-ils bien compris ce que Mennel disait ?

La première strophe, en anglais, était fidèle aux paroles de Leonard Cohen. Avant d’entonner le refrain « Hallelujah », Mennel évoque donc le roi David jouant de la harpe. Voici une traduction de ces paroles :

J’ai entendu dire qu’il y avait un accord secret
Que David jouait et cela plaisait au Seigneur
Mais tu ne t’intéresses pas vraiment à la musique, n’est-ce pas ?
Ça faisait ainsi, le quatrième et le cinquième
Le mineur descend et le majeur monte
Le roi déconcerté composant Alleluia
Alleluia, Alleluia, Alleluia, Alleluia

Mennel enchaîne ensuite sur une deuxième strophe, en arabe. Et là, surprise : les paroles ne sont pas du tout celles de Leonard Cohen !

Le Huffington Post Maghreb a un jour présenté « 5 versions arabes de « Hallelujah » de Leonard Cohen ».

On y trouve celle du Koweïtien Muhamad Al Hussayn, dont le Huff Post indique qu’il « reprend la version de Leonard Cohen et la transforme en un chant religieux intitulé « Ya illahi ». »

C’est cette adaptation très libre dont Mennel a choisi de reprendre les paroles. Comme indiqué sous la vidéo du morceau d’Al Hussayn dans YouTube, Mennel a chanté une version islamique de Hallelujah, sous forme de chant religieux (« nasheed »).

Voici notre traduction (réalisée à partir du sous-titrage anglais du morceau en arabe) de la première strophe, qu’a chantée Mennel :

Il était une nuit
Je ne sais pas ce qu’il m’est arrivé
Une obscurité m’a envahi
Oh Seigneur
La Terre s’est rétrécie et le ciel
Et mon cœur ne connaissait pas la lumière
Et la larme a commencé à pleurer… Ô mon Dieu
Ô mon Dieu (refrain)

Leonard Cohen avait écrit une chanson remplie de références à la Bible mais aussi connue pour ses sous-entendus érotiques (dans les strophes suivantes).

Muhamad Al Hussayn a complètement réécrit la chanson de Leonard Cohen. « Ya illahi » ne signifie pas exactement « Hallelujah » (« louanges à Dieu », en hébreu), mais « Ô mon Dieu ». Finies les références à la Bible hébraïque et à ses personnages. Fini aussi le côté subversif (And remember when I moved in you / And the holy dove was moving too / And every breath we drew was Hallelujah). La suite de la version islamique que n’a pas chantée Mennel – mais que connaît sûrement une partie de son public à qui s’adressait le message ! – raconte l’histoire de quelqu’un qui a pêché et désobéi à Allah, puis décide de revenir vers lui.

C’est du prosélytisme.

Aux Français non initiés, Mennel a donc raconté le début d’une histoire poétique tirée des psaumes du roi David, qui régna sur un royaume juif à Jérusalem.

Mais au public arabophone qui est nombreux à la suivre, l’artiste a diffusé un message religieux tout autre.

Mennel est aussi l’auteure d’un clip de propagande, « Souris Palestine ».

Plus question de roi David. La chanteuse y échange son « turban moderne » pour un hijab en bonne et due forme. Elle s’adresse aux « sœurs de Bosnie, frères de Bosnie ».

Depuis, on a appris que la jeune chanteuse avait un penchant marqué pour les idées islamistes. « Les vrais terroristes, c’est notre gouvernement », a-t-elle écrit sur Facebook après l’assassinat du père Hamel à Saint-Étienne-du-Rouvray. Quelques jours auparavant, elle avait nié le caractère terroriste de l’attaque de Nice qui fit plus de 80 morts le 14 juillet. La jeune femme partageait aussi des publications de Tariq Ramadan, Dieudonné, et d’organisations ou campagnes islamistes comme BarakaCity, Lallab ou HijabFirst.

Samedi soir cependant, Zazie était emballée : « Oh la beauté… la beauté intérieure, la beauté extérieure ! ». La beauté extérieure, Mennel n’en manquait pas. Quant à la beauté intérieure… Zazie, qui ne pouvait pas forcément connaître le passé de la candidate, n’a pas dû se poser tant de questions que nous sur le sens de ce qu’elle venait d’entendre.

Mais quid de TF1 ? Des associations comme le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme (BNVCA) ont interpellé la chaîne et les autorités : « Mennel ne peut servir de modèle à des fans mal avertis. Elle n’est pas un bon exemple, elle n’est pas le bon choix, elle est dangereuse. »

Son double discours en est un indice supplémentaire.

Source Infoequitable

TF1 réagit pour la première fois ce soir et semble s’acheminer vers l’éviction de la candidate

Affaire Mennel dans The Voice – TF1 réagit pour la première fois ce soir et semble s’acheminer vers l’éviction de la candidate: « On ne peut garder une personne qui tient des propos contre la loi de la République »

« Nous avons découvert les messages dimanche, comme le grand public. Nous avons alors voulu étudier la situation intelligemment et ne pas prendre de décisions précipitées sans avoir tous les éléments » a déclaré ce soir la direction de TF1 à nos confrères de Télé Loisirs

La chaîne précise qu’elle tranchera rapidement sachant qu’elle « ne peut garder dans le programme une personne qui tient des propos contre la loi de la République ».

Seul problème, les auditions finales et les duels de The Voice ont déjà été enregistrées.

Mennel, la candidate de « The Voice » fait polémique depuis hier après que plusieurs de ses tweets sur l’attentat de Nice soient remontés à la surface. « Les vrais terroristes, c’est notre gouvernement », avait-elle estimé sur Facebook en août 2016. La jeune femme a aussi partagé et commenté un message de l’association Barakacity. Cette ONG engagée en Syrie était alors dans le viseur des services de renseignement, peut-on lire dans « Le Parisien ».

Au lendemain de l’attentat de Nice, qui avait coûté la vie à 86 personnes, Mennel mettait également en doute la version officielle des faits.

Dans un communiqué de presse, l’association de victimes « Promenade des anges:14 juillet 2016 » a tenu à réagir aux propos de la jeune femme, comme le révèle « Nice Matin ». « Il est inacceptable de mettre en doute ce que nous avons vécu. Nous étions terrorisés, affectés dans nos chairs et/ou ayant perdu nos proches ».

Les messages publiés par la candidate ont « choqué’ l’association. Elle appelle aussi, « au nom de toutes les victimes d’attentats », « à la responsabilité de TF1 afin de donner une suite exemplaire à ces propos ».

Source jeanmarcmorandini

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur « Faire un don », et d’avance MERCI à vous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here