La source de cet article se trouve sur ce site

Voir les photos

La ministre de la Justice a affirmé que la prison de Vendin-le-Vieil où quatre surveillants ont été agressés est « extrêmement sécurisée ». Elle s’est toutefois dite prête à discuter d’éventuels points à améliorer.

Invitée sur notre antenne ce vendredi soir, la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, s’est longuement exprimée sur l’agression de quatre surveillants par un détenu jihadiste dans la prison de Vendin-le-Vieil, dans le Pas-de-Calais, jeudi.

La garde des Sceaux a notamment répondu à Marine Le Pen qui dénonçait plus tôt sur BFMTV le laxisme supposé du règlement des prisons dans lesquelles « les gardiens sont obligés, un peu comme un room service d’hôtel, d’obéir aux injonctions des détenus pour leur permettre d’aller téléphoner comme bon leur semble ».

« L’isolement en détention, ce n’est pas un room service. Je peux vous l’assurer. Je vais souvent dans des établissements pénitentiaires, je sais ce que sont les conditions d’isolement. Je trouve que ce n’est pas pensable de dire qu’il s’agit d’un room service »,  a réagi Nicole Belloubet.

« Des précautions particulières »

La ministre de la Justice a assuré que « des précautions particulières (étaient) prises pour ce type de détenu », tout en se disant prête à discuter « s’il y a des choses supplémentaires à améliorer ».

Qualifiant l’agression de la maison d’arrêt de Vendin-le-Vieil « d’absolument intolérable », elle a assuré que le gouvernement aurait « les réactions nécessaires ». « Nous conduisons sur ces sujets une politique extrêmement sérieuse et réfléchie pour les détenus pour terrorisme islamiste. La prison de Vendin-le-Vieil, de…

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here