La source de cet article se trouve sur ce site

Le mensonge n’a pas fait long feu. Huit policiers argentins ont été suspendus après avoir expliqué la disparition de plus d’une demi-tonne de cannabis par la malice de rongeurs. Les intéressés ont affirmé que des souris avaient dévoré une bonne partie des drogues saisies.

Les 6000 kg de cannabis étaient censés être gardés depuis deux ans dans un entrepôt de la police à Pilar, au Nord-Ouest de Buenos Aires. Lors d’une inspection de l’entrepôt en question, seul 5460 kg de marijuana avaient été retrouvés. 

Le chef de la police de l’époque, Javier Specia, n’avait pas signé le registre de l’entrepôt après avoir quitté ses fonctions. Conscient de cette anomalie, son remplaçant avait alors demandé une fouille du lieu de stockage.

Impossible selon les scientifiques

Cette histoire tirée par les cheveux aurait pu être plausible si les experts de la police scientifique ne s’étaient pas mêlés de l’affaire. Ces derniers ont émis des doutes sur la capacité d’une armée de rongeurs à consommer autant de marijuana.

Des experts de l’université de Buenos Aires ont expliqué que les souris ne confondraient pas la drogue avec de la nourriture. Si un groupe important de souris avait mangé le cannabis, il y aurait eu beaucoup de cadavres de rongeurs dans l’entrepôt. 

Les policiers ont été convoqués pour témoigner devant la justice en mai, afin de déterminer si la disparition de la drogue est due à une négligence ou à une consommation régulière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here