La source de cet article se trouve sur ce site

Durant le XIXe siècle, confrontés à des conditions de vie très difficiles, des milliers de Haut-Pyrénéens quittent leurs villages, traversent l’océan Atlantique pour s’installer en Amérique latine, principalement en Argentine et en Uruguay, dans l’espoir d’un avenir meilleur. Certains font le choix de la Louisiane. C’est le cas des frères Rességuet, originaires de Puydarrieux, Baptiste et Jean, qui débarquent à la Nouvelle-Orléans dans les années 1870.

Baptiste fonde une famille et crée un commerce de glace qui deviendra prospère. Son fils Louis nourrit une passion, celles des chevaux, qu’il va conjuguer avec le sens des affaires. Plus tard, la famille s’illustrera sur les champs de course et trouvera sa place parmi la bonne société néo-orléanaise.

Jean Rességuet restera, lui, célibataire ; il participera au développement du commerce de glace aux côtés de son frère.

Reçus à la mairie de Séméac

Suzanne Williams, arrière-petite-fille de Baptiste, et son fils Scott séjournent actuellement en Bigorre, accompagnés par Martine Orsini, descendante de la branche bigourdane des Rességuet, adhérente de l’Association Bigorre-Argentine-Uruguay. Curieuse de connaître la destinée de ses aïeuls émigrés, c’est elle qui a entrepris des recherches, voici quelques années, et qui a réussi à contacter les cousins louisianais.

Elle accueille actuellement deux d’entre eux pour la première fois ! Et ont été chaleureusement reçus à la mairie de Séméac, par Mme le maire, Geneviève Isson, et par la présidente de l’Abau, Simone Arrizabalaga, entourées de la parenté Rességuet et de membres de l’association.

Suzanne et Scott Williams ont visité avec beaucoup d’émotion la maison natale de Baptiste, les lieux de sa jeunesse et découvert quelques sites du département.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here