La source de cet article se trouve sur ce site

Suite à une erreur, le centre des finances publiques de Toulouse a chiffré la taxe d’habitation de 2018 d’un couple d’habitants de Rieumes à presque 32 000 euros au lieu de 968 euros.

Natacha et Jouel ont bien failli s’étouffer en ouvrant le courrier. Il y a quelques jours, ils reçoivent le relevé de leur taxe d’habitation de leur logement à Rieumes.

Celle-ci se chiffre à 31 632 euros, soit près d’un an de salaire d’un membre du couple. « Le paiement échelonné prévoyait un prélèvement de 3 500 euros tous les 15 du mois sur notre compte ! », rapporte Jouel.

Une erreur rapidement rectifiée

Joint par la rédaction, la direction des finances publiques de Toulouse a reconnu une faille et corrigé l’erreur rapidement.

Au lieu des 31 632 euros annoncés, la facture a donc été réduite à 968 euros.

Celle-ci aurait été commise au moment où le couple a tenté de bénéficier d’une réduction de cette taxe, comme il est possible de le faire sur le site des impôts.

La réforme nationale de la taxe d’habitation permettra à 80 % des foyers d’être exonérés de la taxe d’habitation au titre de leur résidence principale en 2020. Dès 2018, certains foyers pouvaient voir leur taxe diminuer de 30 % (un simulateur est disponible en ligne). « Il semblerait que ce couple ait renseigné son revenu fiscal de référence dans la case « montant de votre taxe d’habitation »», indique un responsable du Trésor Public.

Pour Jouel et Natacha, il s’agirait plutôt d’un bug du système. « Ils nous ont expliqué qu’ils ne pouvaient pas annuler le prélèvement prévu le 15 février, raconte Jouel. C’est à nous de faire opposition, ou d’attendre le remboursement par le centre des impôts. »

L’année dernière, le couple payait 1 300 euros de taxe d’habitation. Dans l’opération, Jouel et Natacha ont donc tout de même obtenu une réduction du montant de leur taxe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here