La source de cet article se trouve sur ce site

Les tombes de Mordéchai et Esther sont sans aucun doute le lieu le plus saint du judaïsme en Iran. Elles se situent dans la ville de Hamadan, une ville du nord de l’Iran située à 2 000 mètres d’altitude.

Il est difficile d’avoir une certitude sur l’emplacement des tombes, mais la tradition les situant à Hamadan date de plus d’un millénaire.

Un lieu saint pour Juifs et Musulmans

D’ailleurs, le lieu est tellement important aux yeux des autorités iraniennes qu’elles ont décidé de l’ajouter à sa liste des trésors nationaux. Le site est maintenant sous la garde et la protection très officielle du gouvernement de la dictature islamique d’Iran.

Esther, en tant qu’épouse du roi perse Assuérus (Xerxès 1er), est également honorée comme une reine de la Perse. Elle est un symbole de l’histoire iranienne.

Plusieurs légendes entourent ce lieu particulier en Iran. Une d’entre elles, répétées par les juifs locaux, veut que dans les environs du tombeau se trouve l’entrée d’un tunnel qui mène tout droit à Jérusalem.

Une légende dit que la tombe a servi de refuge aux perses lors de la conquête de leurs terres par les arabes en 621. Le peuple se serait réuni à côté de la tombe pour implorer la protection de Mordéchai et d’Esther.

Un monument a par ailleurs été érigé sur les tombes entre le 13e et 17e siècle. Tous les iraniens, juifs ou musulmans, pensent que le site est un lieu saint. Donc il ne peut être détruit ou abîmé.

Cependant, il ne reste plus que cinq familles juives à vivre dans la ville de Hamadan. La tombe en elle-même semble toutefois être en de bonnes mains, le site étant d’ailleurs actuellement gardé par un non-juif.

Dans une chambre extérieure à la tombe sont également enterrés quelques dignitaires juifs locaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here