A la Une: 6904 malades en Israël ce mardi…..Toutes les infos sur la pandémie sont ici

2
Israël compte ce lundi 6904 malades confirmés. Voici les dernières informations sur le Corona virus en Israël……Détails…….

Bilan en ce mardi
Nombre total d’infections: 24.441
Guérisons: 17.218
Décès: 319
Sous respirateurs artificiels 24
Cas graves: 43
Nombre de malades actuels: 6904
——————————-
634 nouveaux cas de contamination ces dernières 24 heures
Lancement d’une campagne nationale de tests sérologiques
-Les rassemblements de plus de 50 personnes de nouveau interdits
-Le Covid-19 s’attaque désormais aux jeunes, est-ce grave ?
——————————-

634 nouveaux cas de contamination ces dernières 24 heures

634 nouveaux cas de contamination au Covid-19 ont été découverts en Israël ces dernières 24 heures, selon le dernier rapport du ministère de la Santé publié ce soir.
Selon le ministère, il y a 6.904 cas actifs en Israël, dont 43 personnes dans un état grave tandis que 59 autres personnes sont dans un état modéré et les autres présentent des symptômes légers ou sont asymptomatiques.
Le même jour, le ministère de la Santé, en coopération avec les différentes organisations de santé publique, a lancé une campagne nationale de tests sérologiques visant à déterminer l’ampleur de l’exposition au Covid-19 au sein de la population israélienne.
Le ministère espère pouvoir tester quelque 70.000 personnes, dans plus de 190 localités et villes à travers tout le pays.

Lancement d’une campagne nationale de tests sérologiques

Le ministère de la Santé, en coopération avec les différentes organisations de santé publique, a lancé lundi une campagne nationale de tests sérologiques visant à déterminer l’ampleur de l’exposition au Covid-19 au sein de la population israélienne.
Le ministère espère pouvoir tester quelque 70.000 personnes, dans plus de 190 localités et villes à travers tout le pays.
Les tests seront réalisés à partir d’échantillons sanguins prélevés de manière aléatoire chez des patients qui ont réalisé des tests sanguins récemment.
Les échantillons seront prélevés dans un premier temps dans les populations considérées « à risque » (personnel médical, personnes âgées ou qui souffrent de maladies de fond).
Ces tests sérologiques peuvent identifier les anticorps produits par l’organisme pour lutter contre le nouveau coronavirus, chez les personnes qui ont contracté la maladie sans pour autant développer de symptômes.
Depuis qu’Israël a entamé son déconfinement, le nombre de cas de contamination n’a cessé d’augmenter, au point que le ministre de la Santé, Yuli Edelstein, a affirmé dimanche que le pays était « au début d’une seconde vague ».
Dans le même temps, le ministre des Finances, Israel Katz, et le Premier ministre Benyamin Netanyahou ont annoncé lundi un nouveau plan d’aide d’un montant de 2 milliards de shekels (515 millions d’euros) pour compenser les pertes économiques des entreprises en raison de la pandémie.

Les rassemblements de plus de 50 personnes de nouveau interdits

Le cabinet israélien en charge de la crise liée au Covid-19 a décidé lundi de limiter les rassemblements à 50 personnes et a également voté de nouvelles restrictions, suite à la hausse des cas de contamination dans le pays.
Les rassemblements dans les lieux de culte sont désormais limités à 50 personnes, et le gouvernement souhaite pouvoir permettre aux étudiants de passer leurs examens de fin d’année chez eux.
« Nous sommes confrontés à des tensions entre maintien de l’économie et maintien de la santé publique », a concédé à ce sujet le Premier ministre Benyamin Netanyahou, indiquant que « de nouveaux plans innovants seraient présentés pour faire avancer l’économie » israélienne.
Le chef du gouvernement a promis lors d’une allocution depuis le Parlement que « tous ceux qui ont été impactés [par la crise] seraient dédommagés », ajoutant que les droits aux allocations chômage seraient prolongés jusqu’à la mi-août.
Le Premier ministre suppléant, Benny Gantz, a pour sa part demandé que la mise en oeuvre des mesures sanitaires décidées par le ministère de la Santé soit confiée à son ministère, celui de la Défense.
« Nous devons nous mettre d’accord sur une gestion plus efficace des opérations et sur les prises de décision », a-t-il déclaré.

Le Covid-19 s’attaque désormais aux jeunes, est-ce grave?

Aux Etats-Unis, le nombre de cas de personnes atteintes par le coronavirus a explosé ces dernières semaines. Le nombre de cas quotidien dépasse le précèdent pic d’avril. 
Pourtant, le nombre de morts continue de baisser. Cette tendance s’explique notamment par le fait que le virus touche une population plus jeune qu’il y a deux mois. 
Par exemple, en Arizona, la moitié des cas concerne des personnes âgées de 20 à 44 ans. A Seattle, 45% des nouveaux cas sont liés à une population âgée entre 20 et 40 ans, contre 25% en avril.
En Floride, l’âge médian des cas est passé de 65 ans en mars, à 35 ans aujourd’hui. 
La réouverture des bars et des restaurants joue notamment sur cette transmission accélérée du virus dans cette population. 
En revanche, les personnes âgées sortent moins et évitent ces lieux trop dangereux. 
Ce phénomène est également perceptible en Suède ou en Israel où le nombre de cas augmente fortement ces dernières semaines, sans avoir un effet trop important sur la mortalité. Alors, est-ce une bonne nouvelle que le virus touche aujourd’hui davantage les jeunes?
A première vue, cette nouvelle tendance peut apparaître comme une donnée positive. En circulant dans une population plus jeune, le virus touche une population moins à même de faire des formes graves de la maladie, à l’exception des personnes ayant des comorbidités. Cela pourrait permettre aussi d’arriver à terme à une immunité populationnelle, tout en provoquant moins de dégâts dans la population. 
Pour le moment, aucun pays n’est néanmoins réellement parvenu à atteindre cette hypothétique immunité de groupe, permettant de protéger sa population d’une seconde vague du virus.
En refusant la mise en place d’un confinement strict, la Suède a ainsi fait le choix de laisser le virus circuler parmi la population jeune, tout en évitant l’engorgement des services hospitaliers. 
La stratégie n’a pas totalement réussi puisque la population âgée a subi un lourd tribut en terme de mortalité, en particulier durant la période de mars-avril. Ces dernières semaines, c’est davantage la population jeune qui est concernée par l’augmentation des cas. 
Ce qui permet de contrôler l’épidémie. En Suède, une dizaine de personnes sont ainsi admises en soins intensifs chaque jour en ce moment, contre environ 40 lors du pic en avril. 
Mais comment éviter que le virus ne se diffuse à une population plus fragile? « Les jeunes sont infectés en premier, puis ils rentrent chez eux, et ensuite ils infectent les personnes âgées. Les personnes âgées ont des complications, puis elles se rendent à l’hôpital », s’inquiète par exemple le spécialiste américain, le Dr Fauci . »Le taux de mortalité est toujours en retard de plusieurs semaines par rapport au taux d’infection », note-t-il. 
En Israel, on s’inquiète aussi de la diffusion de la maladie des personnes jeunes aux personnes âgées : 
« Au cours des deux dernières semaines, nous avons assisté à une hausse spectaculaire du nombre d’infections quotidiennes au coronavirus. 
Il y a eu également, ces derniers jours, une hausse de l’âge des personnes qui ont été hospitalisées, atteintes par la maladie », rapporte par exemple la cheffe de la Société israélienne des maladies infectieuses, Miri Weinberger, qui estime que le pays est « sur le point de perdre le contrôle de l’épidémie ».

Source I24News & I24News & I24News & Le journal du dimanche

Vous nous aimez, prouvez-le….

SourceKOIDE9ENISRAEL.BLOGPOST.COM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici