A la Une: CoronaVirus: 945 cas confirmés et un mort ce dimanche matin en Israël……

52
Ce dimanche matin, les autorités annoncent que 945 patients sont infectés par le CoronaVirus en Israël. 20 patients sont dans un état grave, et trois dans un état critique, a ajouté le ministère. Koide9enisrael fait le point ……..Détails & Vidéos……


– 945 cas confirmés, un mort…..les chiffres en détails
– Les sorties non essentielles des maisons sont interdites
– « Les personnes qui sortent de chez elles représentent un grand danger »
– Première victime en Israël
– Un poste de dépistage « drive-in » ouvre à Haïfa
– 2 avions de El Al affrétés pour rapatrier les Israéliens bloqués en Inde
– Israël et les Palestiniens coopèrent sur le coronavirus
– Une nouvelle stratégie appliquée en Israël ?

—————————————————————————-


945 cas confirmés, un mort…..les chiffres en détails

Le nombre de cas de contamination en Israël est de 945 selon une annonce du ministère de la Santé qui a indiqué que trois patients sont dans un état critique, 20 autres dans un état grave. 
Il a également été signalé que 36 personnes avaient guéri.
Cette semaine, Israël a fermé ses frontières à tous les étrangers, à l’exception des résidents, afin de combattre l’épidémie de nouveau coronavirus.
Tous les lieux de loisirs, les écoles et les universités ont également été fermés ces derniers jours. 
L’Etat hébreu a aussi interdit mardi les déplacements « non-essentiels ».
Les autorités prévoient une forte augmentation du nombre de cas dimanche alors que les tests de dépistage se multiplient dans le pays. Près de 300 nouveaux cas devraient être recensés pour la seule journée de dimanche, selon le ministère de la Santé.

Le chef de l’équipe de traitement du coronavirus au ministère de la Santé a déclaré dimanche que si les gens respectaient les directives et restaient chez eux, Israël commencerait à voir les résultats d’ici une dizaine de jours.

Tableaux de Samedi

malades par tranche d’age

À compter d’aujourd’hui: l’application des lois sera accrue, les sorties non essentielles des maisons seront interdites

Les restrictions d’urgence approuvées par le gouvernement jeudi dernier, dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus Corona, entreront officiellement en vigueur ce dimanche matin à 8 heures du matin.
Avant la publication du document officiel, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a discuté de la nécessité de resserrer les restrictions la nuit dernière afin de réduire les sorties des foyers. Ceci, après que des centaines de citoyens du centre du pays se soient promenés dans les rues, et aient passé du temps sur les plages et les parcs municipaux malgré les directives du ministère de la Santé.

Un responsable de la police a déclaré que l’application des lois dans les villes sera renforcée. « La police élève le niveau d’alerte et opère avec une force accrue. Il y aura encore plus de policiers dans les rues qui s’occuperont de la répression des contrevenants, qu’ils soient des particuliers ou des entreprises ».

« Les personnes qui sortent de chez elles représentent un grand danger »

Le directeur général du ministère israélien de la Santé, Moshé Bar Siman Tov, a affirmé samedi que les personnes qui sortaient de chez elles malgré les directives de confinement imposées, « représentaient un grand danger », alors qu’Israël tente depuis plusieurs semaines d’endiguer la pandémie de coronavirus.
« Nous recevons des rapports selon lesquels des personnes sont sorties en nombre dans les rues, en raison du beau temps », a-t-il expliqué sur son compte Twitter.
« Ces personnes qui sortent de chez elles représentent un grand danger, cela nuit à l’efficacité des mesures que nous avons prises » afin d’enrayer la pandémie, a-t-il poursuivi.
« Veuillez rentrer chez vous », a exhorté le directeur général. « C’est le seul moyen de contrôler la pandémie. »
« Suivez les directives du ministère de la Santé, sans quoi nous nous retrouverons face à une pandémie sans précédent », a-t-il ajouté.
« Je demande à la population de rester à la maison. Quiconque se trouve dehors, rentrez chez vous s’il vous plaît », a conclu le directeur général.

Première victime en Israël

L’homme emporté par le coronavirus vendredi soir, Aryé Even, était un survivant de la Shoah. Il vivait dans une maison de retraite à Jérusalem où neuf autres locataires et membres du personnel ont été infectés. Les détails avec Noémie Halioua.


Un poste de dépistage « drive-in » ouvre à Haïfa
Le deuxième centre de dépistage du coronavirus « drive in » ouvrira samedi soir à Haïfa dans le nord d’Israël, a annoncé le Magen David Adom (MDA).
Le premier centre « drive in » accessible par les automobilistes uniquement, avait ouvert il y a quelques jours au parc Hayarkon de Tel-Aviv afin de dépister davantage de personnes.
Le concept est simple, les automobilistes se présentent à la station de dépistage et ils sont testés sans avoir à sortir de leur véhicule. 
Ils doivent cependant avoir consulté leur médecin auparavant, qui les dirige vers ce type de dépistage.
Israël compte à ce jour 883 cas confirmés dont une quinzaine de personnes dans un état grave. Le premier décès a été enregistré vendredi soir, il s’agit d’un homme de 88 ans, rescapé de la Shoah, qui présentait des pathologies chroniques.
Le centre « drive in » de Haïfa fonctionnera 24h sur 24, 7 jours sur 7 et près de 1.500 tests pourront y être effectués chaque jour.
2 avions de El Al affrétés pour rapatrier les Israéliens bloqués en Inde

La compagnie aérienne El Al a affrété deux avions afin de rapatrier les 550 Israéliens qui se trouvent actuellement bloqués en Inde, rapporte samedi le site d’information Walla.
Deux avions Dreamliners de la compagnie doivent arriver samedi soir à Bombay, et devraient revenir en Israël dimanche dans la journée.
La semaine dernière, New Delhi a adopté des mesures drastiques de fermeture de ses frontières par précaution, afin de lutter contre l’épidémie de coronavirus. 
Par ailleurs, le gouvernement israélien a déployé des mesures similaires cette semaine afin de rapatrier ses ressortissants.
Jeudi, quatre avions de la compagnie El Al ont décollé de Lima, au Pérou, afin de rapatrier quelque 1.100 Israéliens bloqués dans le pays. 
25 personnes ont dû néanmoins rester au Pérou, faute de place suffisante, a rapporté Channel 12.
Le ministère des Affaires étrangères a indiqué qu’il tenterait de trouver rapidement une solution pour ramener les derniers ressortissants en Israël.
Des milliers d’Israéliens se trouveraient actuellement en Amérique du Sud, où plusieurs pays ont annoncé la fermeture de leurs frontières afin de lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Israël et les Palestiniens coopèrent sur le coronavirus

Ce qui s’est passé entre Israël et l’Autorité palestinienne (AP) le 17 mars 2020 aux postes frontaliers d’Israël avec la Judée Samarie est unique.
Quelque 30 000 Palestiniens ont quitté la Judée Samarie avec des valises, des couvertures et des sacs de couchage, prêts pour un long séjour en Israël.
Des permis de séjour en Israël pour la nuit ont été accordés à des dizaines de milliers de travailleurs palestiniens dans le cadre d’un accord conclu entre le ministère palestinien des Finances, avec l’approbation des services de sécurité israéliens et du Bureau de coordination des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT) . 
Selon cet accord, conclu en réponse au nouveau coronavirus, les travailleurs palestiniens seront autorisés à travailler en Israël à condition qu’ils restent au moins deux mois. 
Afin d’empêcher le virus de traverser d’une région à l’autre et d’empêcher sa propagation aux postes frontaliers, ils ne seraient pas autorisés à retourner dans les territoires palestiniens pendant cette période.
L’Union des entrepreneurs en Israël et la Fédération des agriculteurs d’Israël ont promis au ministre des Affaires civiles de l’Autorité palestinienne Hussein al-Sheikh via le COGAT que les travailleurs palestiniens recevraient un logement approprié et que leurs employeurs veilleraient à ce que les conditions sanitaires soient maintenues.
Taiser Abd el-Rahim, qui vit dans la région de Naplouse, a déclaré au site d’information Ynet que s’il a peur d’être infecté par le coronavirus, il n’a pas d’autre choix que de continuer à travailler en Israël.
«Ma famille attend que je leur fournisse de la nourriture», a-t-il expliqué, tout en notant qu’il lui faudrait couvrir de lui-même le coût de son logement. «Peut-être que mon employeur pourrait me trouver un endroit [pour dormir] pour une nuit ou deux ou trois, voire une semaine, mais plus longtemps encore et cela commencera à lui faire des ravages. 
En fin de compte, je paierai moi-même pour m’assurer d’avoir un bon endroit pour dormir. Aucun des travailleurs traversant la frontière ne s’en sent bien. Ils sont tous terrifiés par le virus. Il est très possible que dans trois jours, une personne soit infectée par le virus. Ensuite, s’il revient en Judée Samarie, toute sa famille pourrait mourir. »

Une nouvelle stratégie appliquée en Israël ?

Dans son interview, Benyamin Netanyahou a parlé d’une nouvelle stratégie contre le coronavirus, celle de laisser sortir les gens au compte-gouttes de quarantaine, une fois qu’ils ont été testés positifs au covid-19 et qu’ils auraient éventuellement développé une immunité contre la maladie. 
Est-on sûr de cette théorie ? 
On en parle avec Docteur Joseph Zrihen, médecin gériatre Groupe Medica France.


Source I24News + I24News + I24News + I24News + I24News + Alnas + Koide9enisrael

Vous nous aimez, prouvez-le….

SourceKOIDE9ENISRAEL.BLOGPOST.COM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici