La source de cet article se trouve sur ce site

Plusieurs centaines de néo-nazis allemands ont pris part à la “Journée de l’honneur” fasciste à Budapest le 9 février dernier. Avec des croix gammées, des runes SS et le symbole éponyme de la croix de flèche hongroise, qui a collaboré avec l’Allemagne nationale-socialiste, environ 3 000 manifestants ont traversé la capitale hongroise. Matthias Deyda, néo-nazi de Dortmund, a conclu son discours en citant Adolf Hitler dans des discours et des slogans contre les Juifs.

Depuis 1997, les néo-nazis commémorent cet événement à Budapest. En 2003, la branche hongroise du réseau interdit en Allemagne “Blood and Honour” a repris l’organisation. Selon la spécialiste des sciences culturelles Magdalena Marsovszky, le jour de commémoration organisé par le gouvernement de Viktor Orbán a marqué le début de la politique officielle de commémoration et a eu une influence sur l’ensemble de la politique culturelle hongroise. Ces dernières années, plusieurs événements, dont ceux de l’administration régionale du parti au pouvoir, le Fidesz, ont eu lieu, parfois dans les environs avec des participants communs.

nazi 2019

Un représentant du “Mouvement de résistance nordique” suédois a appelé “l’éternel mondialiste cosmopolite et mondial” un “véritable ennemi” dans son discours. C’est un code antisémite classique qui fait référence au jargon nazi de “l’éternel juif” et au “judaïsme international”. À la fin de son discours, Matthias Deyda, activiste de “Die Rechte” basé à Dortmund, a déclaré: “Si notre vieil ennemi et notre adversaire essayent à nouveau de nous attaquer, les Stormbreaks s’envoleront et ils nous connaîtront.”

Parmi les participants d’autres pays européens figuraient des représentants du parti micro allemand “Die Rechte” et du “Mouvement de résistance nordique” suédois du “Club 28 Serbia”, de l’association ukrainienne C14 ainsi que des extrémistes de droite italiens et russes. Des dossiers individuels de l’événement ont été attribués à l’association militante hongroise “Betyarsereg” (“les hors-la-loi”).

Voila chers lecteurs où nous en sommes en 2019 !

Et voila ce que moi j’ai envie de dire à ces gens là
Vous pouvez être nostalgiques d’une époque où vous massacriez les Juifs mais cette époque est révolue !
Aujourd’hui chaque nazi où qu’il soit qui touchera à un Juif en paiera le prix !
AM ISRAEL HAY !

508 total views, 298 views today

Pnina Reproduction autorisée avec mention du site et lien vers ce dernier https://www.1clickisrael.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here