La source de cet article se trouve sur ce site

Antoine Mariotti est correspondant au Proche-Orient pour France 24. Comme son prédécesseur Gallagher Fenwick, il est certes journaliste, mais surtout militant anti-israélien lorsqu’il rapporte les faits en provenance de Jérusalem, de Judée ou de Samarie.

Sur la chaîne du service public France 24, il nous a présenté l’affaire Tamimi, cette adolescente blondasse (trop blonde pour être palestinienne ?) hystérique devenue une icône de la cause palestinienne.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

La star incontestée de Pallywood a reçu tous les honneurs du journaliste de France24.

Mais ce qu’il a omis de dire – et c’est à cela qu’on reconnaît les militants journalistes – est que cette adolescente est payée pour produire des vidéos de propagande. Oui, payée : tout est faux, tout est fabriqué ! Elle perçoit un salaire mensuel de Btselem, l’organisation d’extrême gauche anti-israélienne en partie financée par la France et l’Union Européenne.

Antoine Mariotti le sait, mais il ne l’a pas dit au public car il n’est pas là pour informer avec neutralité, encore moins avec honnêteté, mais pour faire avancer un narratif constant, à savoir qu’Israël est le diable, les Palestiniens les victimes.

De plus, Mariotti a interviewé l’avocate Gaby Lasky (du parti d’extrême gauche Meretz) une gauchiste anti-israélienne qui a déballé toute sa haine de soi, afin de perpétuer le rituel du service public.

Sur son compte Facebook, Mariotti ne cache pas son admiration pour une autre gauchiste israélienne, Tzipi Livni, une has-been qui vient de la droite et est arrivée à gauche après être passée par tous les partis politiques ou presque. Il l’a interviewée le 15 décembre dernier pour parler du « gel de la colonisation » (quelle colonisation, celle faite par les Arabes ?) et de la reprise des pourparlers de paix (que refusent les Arabes palestiniens, mais ça les médias ne vous le disent pas).

Le 7 décembre 2017, il parlait du danger d’une nouvelle intifada lors de son passage sur France 3, se faisant le relais de l’agence de presse du Hamas sans bien entendu mentionner que le Hamas est une organisation terroriste :

«Cela pourrait aller plus loin puisque le chef du Hamas a appelé à une nouvelle intifada, un soulèvement, une révolte qui, comme cela s’est déjà produit à deux reprises, pourrait durer plusieurs années. Le chef du Hamas demande aux Palestiniens de se soulever dès le vendredi 8 décembre, jour de la grande prière. ‘Nous devons protéger Jérusalem’, a-t-il déclaré. L’armée israélienne a annoncé un déploiement renforcé en Cisjordanie et le porte-parole de la police risque de renforcer ses effectifs de ce côté de la frontière.»

Il y a quelques mois, France 24 nous présentait un autre reportage sur ces terroristes palestiniens en grève de la faim et détenus dans les prisons israéliennes. Marwan Barghouti était présenté comme un innocent injustement emprisonné en Israël.

Pourtant, le dossier criminel de Barghouti est bien connu, et tout France 24 le connaît :

  • Barghouti a été reconnu coupable pour cinq chefs d’accusation de meurtre de civils innocents.
  • Les crimes orchestrés par Barghouti incluent :
    • le meurtre du moine grec Tsibouktsakis Germanus à Jérusalem le 12 juin 2001,
    • le meurtre de Yoela Hen à Jérusalem le 15 janvier 2002,
    • le meurtre d’Eli Dahan, Yosef Habi et Salim Barakat à Tel-Aviv le 5 mars 2002.
  • Barghouti a été acquitté de 21 chefs d’accusation de meurtres dans 33 autres attaques, faute de preuves suffisantes.
  • Il est le fondateur et le haut responsable du groupe terroriste Brigade des martyrs d’Al-Aqsa, responsable du massacre de dizaines d’Israéliens lors des attentats suicides et des attaques de la deuxième Intifada (2001-2005).
  • Barghouti a également servi à la tête du Tanzim, une faction armée du Fatah qui a mené des attaques terroristes contre des civils israéliens au cours de la deuxième Intifada.
  • Lors de ses procès, Barghouti n’a montré aucun remords pour les meurtres qu’il a commis.

Apparemment, à France 24, personne ne considère que tuer des juifs soit un crime, ce qui fait de Marwan Barghouti un innocent.

Mensonge par omission, relais de propagande du Hamas ? A quel niveau d’immoralité le journalisme est-il tombé pour qu’un journaliste de France 24 puisse impunément diffuser autant de Fake News en quelques minutes pour tromper les téléspectateurs sans être aucunement rappelé à l’ordre ou critiqué par ses pairs plus honnêtes ?

En tout cas, je suis effondré depuis que Mariotti m’a bloqué sur Twitter, gêné par mes questions et demandes d’éclaircissements. MDR!

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean Vercors pour Dreuz.info.

  • Imprimer/Email

    11

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.