La source de cet article se trouve sur ce site

Ce mardi 27 novembre, Emmanuel Macron a essayé de désamorcer le conflit avec les « gilets jaunes » en évoquant ses mesures pour la transition écologique. Mais les propos du chef de l’Etat n’ont pas convaincu Michel Onfray. « Les gens qui ont voté pour lui, ont voté pour un programme. Ils se sont fait avoir quand on leur a dit qu’en face il y avait des nazis et qu’il ne fallait tout de même pas voter pour des nazis. Donc, plein de gens disent, ‘je n’ai pas voté pour Macron, j’ai voté contre Marine Le Pen’ sauf que l’espèce d’entonnoir qui a été fabriqué fait qu’à un moment donné, on dit qu’il a une légitimité », a lancé le philosophe sur LCI.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Le système est humiliant »

Et l’essayiste d’ajouter : « Mais c’est quoi cette légitimité où les gens ne se déplacent pas, votent blanc et où on n’entend pas ce que dit la majorité des Français ? Ça commence à se déchirer car même ceux qui disent avoir du mal à boucler leurs fins de mois se font traiter de nazis. Ils comprennent que le système est en train de s’effondrer. Je ne vais pas me faire prendre à voter pour un système qui est humiliant.» Pour rappel, Emmanuel Macron a proposé « un débat national qui puisse s’inscrire dans les territoires », « dans les trois mois qui viennent ». Le président de la République a appelé à « une grande concertation de terrain sur la transition écologique et sociale », en incluant les « gilets jaunes ».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Source : Valeursactuelles

  • Imprimer/Email

    3

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here