La source de cet article se trouve sur ce site

Sans honte ni vergogne, les autorités libanaises ont transmis à leurs homologues palestiniennes le souhait de construire une représentation diplomatique à Jérusalem Est.

Cette décision intervient en représailles à la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme étant la capitale d’Israël et y transférer son ambassade.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Le ministre des Affaires étrangères du Liban, Gebran Bassil, a demandé au « Président » (son mandat a expiré depuis 6 ans) de l’Autorité Palestinienne un échange de terrain pour y construire l’Ambassade du Liban qui serait toutefois sous souveraineté israélienne.

Cette décision du ministère a été confirmée au cours du Conseil des ministres qui s’est tenu à Beyrouth et qui fait suite à la conférence extraordinaire de l’Organisation des Pays islamiques qui s’est tenue le 13 décembre dernier en Turquie.

Le Président libanais, le Général Michel Aoun, avait appelé les pays musulmans à la reconnaissance de Jérusalem-Est comme étant la capitale de Palestine.

Deux autres pays musulmans ont déjà fait part de leur intention de vouloir ouvrir leur ambassade à Jérusalem-Est, sans toutefois se coordonner avec les Israéliens.

La Malaisie, un pays musulman d’Asie du Sud-Est qui n’entretient pas de relation diplomatique avec l’Etat hébreu, compte ouvrir une ambassade. Ainsi que la Turquie islamiste de Recep Tayyip Erdogan.

Le Liban, un pays sans souveraineté, et «marionnette» aux mains de l’Iran part l’intermédiaire du Hezbollah

L’Initiative du Liban de vouloir ouvrir une ambassade est toutefois très curieuse.

Il est de notoriété publique que ce pays est occupé, depuis le milieu des années 1980, par le Hezbollah, le bras armé meurtrier du puissant État iranien.

Le Hezbollah est un parti et une organisation militaire chiite, opposée aux musulmans sunnites du Liban. Cette milice armée assure la sécurité dans les quartiers chiites du Liban en plus du sud du pays.

L’influence du « parti de Dieu » se fait sentir partout au Liban notamment sur la Justice, l’armée et tous les systèmes sécuritaires libanais, qui doivent lui accorder une impunité sur ses actions. L’arsenal du Hezbollah est intouchable au Liban et c’est justement à cause de cet arsenal que les terroristes chiites ont ce sentiment d’impunité.

 Plusieurs membres de cette organisation militaire sont également accusés par le Tribunal spécial pour le Liban d’être les auteurs de l’assassinat de l’ancien premier ministre et père de l’actuel, Rafic Hariri.

Le Premier ministre libanais Saad Hariri avait annoncé le mois dernier, à la surprise générale, sa démission en accusant le groupe terroriste chiite du Hezbollah et son allié iranien de «mainmise» sur le Liban et en affirmant avoir peur d’être assassiné.

«L’Iran a une mainmise sur le destin des pays de la région (…) Le Hezbollah est le bras de l’Iran non seulement au Liban mais également dans les autres pays arabes», avait dénoncé M. Hariri, qui a renoncé rapidement à sa démission.

Présent au sein du gouvernement libanais, le Hezbollah est aussi sur la liste noire des organisations terroristes des États-Unis, du Canada, de l’Union européenne et des pays arabes sunnites.

L’influence militaire du parti s’exporte aujourd’hui hors des frontières libanaises. Le Hezbollah apporte son soutien militaire à l’armée de Bachar al-Assad en Syrie, et, selon ses adversaires du monde arabe, les houthis au Yémen seraient une autre représentation du parti.

Si le Hezbollah poursuit sa politique d’extermination contre les sunnites sans se soucier le moins du monde de l’Etat libanais, c’est, en partie, parce qu’il comprend que le Liban est un pays sans souveraineté nationale.

Le Hezbollah ne devrait pas mettre les pieds à Jérusalem. La terre de cette ville sainte ne doit pas être souillée par des sanguinaires qui rivalisent dans la haine des juifs.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Ftouh Souhail pour Dreuz.info.

  • Imprimer/Email

    5

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.