La source de cet article se trouve sur ce site

Lors d’une « mission économique et institutionnelle historique » en Israël menée par le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, un protocole d’entente en matière de cybersécurité est signé entre le président du conseil d’administration d’Hydro-Québec, Michael D. Penner, et le VP principal Information et Communication d’IEC, Yosi Shneck……Détails……..



Or, selon John Philpot, avocat montréalais, expert en droit international et fervent défenseur du BDS, « IEC, qui est une entreprise publique, aurait possiblement une part de responsabilité dans les exactions de l’État d’Israël envers la population palestinienne, notamment par le biais de coupures d’électricité en Judée Samarie et dans la bande de Gaza, et fait partie d’un consortium d’organismes publics et privés qui collaborent étroitement avec l’armée et les services secrets dans le domaine de la cybersécurité ».
En juin 2017, John Philpot a essuyé un refus à sa demande auprès d’Hydro-Québec d’obtenir une copie de l’entente. 
La Coalition BDS-Québec a mis en oeuvre une campagne pour l’annulation de l’entente HQ-IEC.
Toujours selon philipot, « Hydro-Québec engageait possiblement sa responsabilité civile et pénale en raison de l’association d’IEC avec les crimes commis par l’État d’Israël et, de plus, discréditait l’État québécois en signant l’entente ». 
DS-Québec s’est félicité de cette décision. 
Le 22 août 2019, à la veille d’une audience devant la Commission d’accès à l’information, Hydro-Québec a par ailleurs remis une copie de l’entente à Me Philpot. 
Le texte intégral de cette entente de deux ans, gardée confidentielle depuis sa signature le 22 mai 2017, sera dévoilé aux journalistes lors de la conférence de presse. 

Le BDS Québec a publié un communiqué disant:

« BDS-Québec remercie les nombreux appuis à sa campagne. 
Plus particulièrement, nous remercions la députée Mme Manon Massé pour son intervention du 19 avril 2018 à la CAPERN. 
BDS-Québec suggère la création d’un centre québécois de cybersécurité servant les intérêts et protégeant les données privées de la population. 
Nous demandons aux gouvernements canadiens et québécois de mettre fin à toute coopération économique et politique avec Israël tant que cet État ne se conformera pas au droit international qui condamne l’occupation, la colonisation et l’annexion par Israël des territoires palestiniens ».

Source Le Lezard et Koide9enisrael

Vous nous aimez, prouvez-le….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here