La source de cet article se trouve sur ce site

Le pire a-t-il été évité à Coulommiers, en Seine-et-Marne, dans la nuit de samedi à dimanche? Après un signalement du voisinage, un homme de 26 ans a été interpellé au 5, rue du général Leclerc. Il a été retrouvé dans un local de l’immeuble avec six bouteilles de gaz, dont une ouverte, et des produits inflammables, selon les informations de BFMTV.

C’est une habitante de l’immeuble qui a prévenu la police, après avoir observé l’homme, âgé de 26 ans, faire des allers-retours de son domicile au hall d’entrée avec des bouteilles de gaz, clamant qu’il allait tout faire sauter. L’individu a été mis en garde à vue, mais elle a été levée dans la journée pour un placement en hôpital psychiatrique, selon des sources proches de l’enquête.

Quatre jerricans de produits inflammables

Deux fonctionnaires de police du commissariat se rendent sur place et n’aperçoivent personne dans le hall. Ils décident alors de pénétrer dans l’immeuble et trouvent l’homme, vêtu d’une djellaba noire et ganté (on retrouvera trois paires de gants sur lui). Assis dans le local des compteurs électriques, il a à ses pieds 6 bouteilles de gaz pleines, dont une ouverte entre ses jambes, d’où s’échappe du gaz. Quatre jerricans de produits inflammables, dont de l’essence, et un sac de sport sur lequel sont posés deux grands couteaux de cuisine, sont également présents dans la pièce.

Les deux policiers contactent alors des renforts, la BAC (Brigate anti-criminalité) départementale. En attendant, ils évacuent en toute discrétion l’intégralité des locataires de l’immeuble, une douzaine de familles selon les informations de BFMTV. Ils ferment également l’accès à la rue du général Leclerc.

Connu pour troubles psychiatriques et alcoolisé

Les renforts arrivent à 00h45 et, avec l’aide des deux fonctionnaires de police, les forces de l’ordre procèdent à l’interpellation de l’individu. Un briquet sera retrouvé dans la poche de la djellaba par les policiers de Coulommiers.

Les motivations de l’individu restent indéterminées pour le moment. Il était connu pour troubles psychiatriques et était visiblement alcoolisé au moment des faits, selon une source proche de l’enquête.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here