La source de cet article se trouve sur ce site

Il est des jours où la lumière nous manque, où il nous semble que jamais le monde ne tournera rond. Que

toujours, on dira aux juifs qu’ils n’ont rien à faire en Judée, aux Israéliens que leur nationalité ne leur permet
pas de se déplacer librement dans le monde, mais que ce sont eux les racistes, aux terroristes incendiaires
qu’ils sont des combattants de la liberté, parfaitement autorisés à semer la mort et la dévastation, puisqu’ils
sont dans leur droit, celui de voir tout juif disparaître du Proche-Orient. Ces jours-là nous sommes las, mais
nous menons quand même bataille, car nous n’avons pas le choix.
Et puis il y en a d’autres où la lumière jaillit sans qu’on l’attende, sans qu’on l’espère, des jours où une
chaîne de solidarité se crée et passe outre la haine, pour voir apparaître un sourire sur un visage d’enfant.
Ce visage, c’est celui de Lyel, petite poupée blonde et bouclée d’à peine 7 ans. Lyel est israélienne, et un
petit génie des échecs. Elle était en lice pour la finale du championnat, qui doit se tenir en Tunisie en 2019,
mais sa nationalité, israélienne, lui interdisait l’entrée dans le pays. Cette situation Karen Taïeb, conseillère
de Paris, n’a pu l’accepter. Grâce à la pétition qu’elle a lancée, à l’action qu’elle a menée, conjointement
avec Gil Taïeb son époux et l’ASI, association qu’ils ont créée, ainsi que d’autres figures de premier plan
qui se sont impliquées, Lyel ira concourir en Tunisie ! C’est la victoire du rêve d’une enfant sur la sordide
réalité, le triomphe d’un sourire sur la haine instituée. Et en plein été, en pleine période de vacances, ça fait
du bien !
Lorsqu’il est question d’Israël, tout est remis en cause, y compris les valeurs du sport, l’universalité de la
culture, l’égalité de droit des êtres humains, les droits et les devoirs des citoyens. Ainsi Lyel qui n’a que 7
ans, a eu besoin que le monde entier se mobilise, pour qu’elle puisse participer à une compétition
international d’échecs réservées aux enfants !
Quant au député Meyer Habib, il reçoit, depuis son élection en 2013, des insultes et des menaces à
caractère antisémite d’une violence rare. C’est l’autre sujet fort de ce numéro israélien : le prix à payer, en
France, au 21 ème siècle, lorsque l’on affiche son soutien à Israël, voire tout simplement que l’on demande
qu’Israël soit traité comme n’importe quel état, sans subir de discrimination, c’est la mort. Du moins la
menace. Il y a à peine trois ans, les internautes se demandaient lequel d’entre eux auraient le plaisir de
procéder à la « décapitation » de Meyer Habib. Cette année, les petits « plaisantins » ont remis ça : les
insultes, youpin et autres termes sympathiques sont assortis de menaces de mort absolument inouïes. En
toute impunité ou presque. Alors le député a décidé d’agir : non seulement de demander à la justice une
réponse exemplaire, mais aussi au gouvernement : il est totalement ahurissant qu’en France, les valeurs de
la République, le droit et la loi soient bafoués ainsi. Alors Meyer Habib demande une réaction aux instances
gouvernementales. Il nous en parle dans ce numéro.
La lumière dont je parlais au début de cet édito, c’est le sourire de Lyel, et la réaction des instances
sportives internationales, qui commencent à prendre des sanctions contre les pays refusant l’entrée de leur
territoire à des sportifs quelle que soit leur nationalité. La lumière, c’est le courage de Meyer Habib qui loin
de renoncer à afficher son soutien à Israël et de prendre parti lorsque la situation l’exige, a décidé
d’exposer la lâcheté de ceux qui le persécutent et de faire parler le droit et la loi. La lumière, c’est le droit,
pour le peuple juif de vivre en paix et de revendiquer sa terre, sa foi, ses racines, mais surtout pour chacun
de ceux qui s’en réclament, d’avoir les mêmes droits que n’importe quel autre être humain.
Souhaitons à Lyel de pouvoir remporter la victoire et de faire retentir l’hymne de son pays en Tunisie,
souhaitons à Meyer Habib de pouvoir mener sa mission parlementaire à bien, sans être cloué au pilori par
ceux qui n’ont que la haine comme moteur.
Bonnes vacances et bonne semaine à tous,
Ham Israël Haï
Alain Sayada

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here