La source de cet article se trouve sur ce site

Les services de sécurité israéliens ont annoncé que l’Iran s’apprêtait à tirer des missiles sur Israël.

Les signes avant-coureurs sont clairs, selon les experts : l’Iran et ses alliés déploient des missiles en Syrie pour répondre au bombardement qu’aurait effectués Tsahal en Syrie, contre la base militaire T4 à Homs le 9 avril dernier. Au moins 14 personnes, dont sept Iraniens ont été tués lors de cette intervention. Puis le 14 avril, nouveau bombardement contre une usine chimique, encore une fois imputé à Israël.

C’est la conférence de presse du Premier ministre Benjamin Netanyahu, révélant le tour de force du Mossad, le service de renseignement israélien, qui a achevé de faire baver de rage les mollahs iraniens : en dévoilant au monde entier les mensonges répétés du régime iranien, l’hypocrisie féroce et le cynisme avec lesquels les gardiens de la Révolution islamique empochent les aides internationales et promettent la main sur le cœur de ne pas se lancer dans la course au nucléaire autre que civil tout en enrichissant de l’uranium en cachette, Israël les a ridiculisés. Et pas seulement hors de leurs frontières : à l’intérieur aussi, le peuple dit assez. Depuis plusieurs mois, des manifestations de rébellion naissent çà et là. Femmes qui jettent leur hijab aux orties, citoyens dans la rue, les Iraniens veulent vivre, aimer, travailler, et le faire sans qu’un fou d’Allah les menace de tout et n’importe quoi à chaque fois qu’ils respirent.

Certes, ces rébellions sporadiques sont matées par les gardiens de la Révolution en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Mais le ferment du changement est là et bien là : selon plusieurs spécialistes, les jours du régime des ayatollahs sont comptés. Leur seule solution, pour rester en place, serait donc de focaliser l’attention sur l’ennemi de toujours : le diable sioniste. Cela suffira-t-il pour permettre aux Mollahs de répandre la terreur à l’intérieur de leurs frontières comme à l’extérieur encore longtemps ? je ne le pense pas. La question qui se pose maintenant est de savoir si l’Etat hébreu attendra les premières salves de missiles ou prendra les devants de l’affrontement direct.

Je conclurai sur ce qui m’inquiète le plus : le manque total de réalisme de l’Europe et des instances internationales, à commencer par l’ONU : pourvoyeur de fonds du terrorisme islamique, l’Iran sème la mort et la désolation de manière indirecte à Paris, Berlin, Londres, au Liban, « grâce » à son alliance avec le Hezbollah, à Gaza, en soutenant le Hamas, et le Djihad islamique et Cosa Nostra en Syrie. Le Qatar, lui, s’occupe d’alimenter Daesh. Voilà la configuration géopolitique de la région. Mais devinez qui l’on condamne, à qui l’on demande des efforts ? Si ce n’était aussi triste, si le résultat de toutes ces alliances de la haine, cachées sous le manteau d’Allah, n’était aussi tragique, on pourrait en rire… On se contentera de veiller. Et de rappeler à nos ennemis, cette parole de vérité : Jamais ne dort, ni ne sommeille, le gardien d’Israël. Amen ve Amen.

Alain SayadaAlain Sayada

Am Israël Haï
Alain Sayada

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here