La source de cet article se trouve sur ce site

Alors qu’il fait déjà l’objet d’une énorme polémique autour d’anciens tweets sur Israël, Bilal Hassani se retrouve plongé dans un autre scandale. Cette fois-ci au sujet d’une vidéo qui remonte à quelques mois.

La situation se complique pour Bilal Hassani. Vendredi 1er février, le site i24News a mis la main sur deux tweets du youtubeur de 19 ans publiés sur son compte personnel en 2014 : « Etes-vous stupide ? Le crime contre l’humanité vient d’ISRAEL », peut-on ainsi lire sur une capture d’écran. Des messages sans équivoque qui refont surface dans un contexte particulier, alors que Bilal Hassani devrait représenter la France à l’Eurovision 2019qui aura prochainement lieu… en Israël. Dans un deuxième tweet, le jeune homme prenait cette fois la défense de Dieudonné, s’adressant à l’équipe de l’ancienne émission de Canal Plus, le Grand Journal. Face à l’indignation des internautes et d’une partie de l’opinion publique, Bilal Hassani a répondu à la polémique quelques heures après son commencement, vendredi 1er février : « Même si c’était quelque chose qui était vraiment arrivé, je dirais que j’avais 14 ans et qu’on peut tous faire des grosses grosses grosses grosses bêtises. La réalité dans tout ça, c’est que je n’ai même pas à vous dire ça parce que c’est faux. Je n’ai jamais jamais jamais dit ou pensé ça.  »

 

Une parodie qui fait polémique ?

Sauf que la polémique continue, et cette fois-ci avec une autre publication. Dans la nuit du vendredi 1er au samedi 2 février, un internaute a fait remonter à la surface sur Twitter une vidéo datant de 2018 dans laquelle Bilal Hassani s’amuse dans une rue accompagné de deux amis, vraisemblablement en ironisant sur les attentats de Paris. « Bah alors Bilal Hassani, on se moque aussi des attentats en France ? Ça fait beaucoup là, non ? » écrit un internaute en légende de la vidéo. Une autre utilisatrice de Twitter a quant à elle interpellé Amel Bent qui avait récemment posté un tendre message à l’intention de Bilal Hassani, bien avant la polémique. «  Amel Bent, c’est ça votre petit chéri ?  »

Lire la suite sur : Voici

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here