La source de cet article se trouve sur ce site

Israel Electric Corporation vient de signer un contrat avec General Electric (USA) portant sur la mise en place de deux unités de production d’électricité sur le site d’Orot Rabin, près de Hadera (Israël). Ce contrat a été signé en présence du ministre de l’Énergie, Yuval Steinitz, de l’ambassadeur des États-Unis en Israël, David Friedman, du président d’IEC, Yiftah Ron-Tal, du directeur général d’IEC, Ofer Bloch, du directeur régional principal de General Electric, Fabrice Kermorgant, et du directeur général de General Electric Gas Power, Scott Strazik.

Dans le cadre des efforts pour réformer le secteur de l’électricité en Israël, il a été décidé de construire ces deux unités de production d’électricité à cycle combiné alimentées au gaz naturel sur le site d’Orot Rabin. La première unité devrait entrer en production en juin 2022 et la seconde environ six mois plus tard.

Ezra Banoun, expert en énergies renouvelables et membre du comité scientifique d’Israël Science info, commente : « Israël a décidé d’en finir avec l’utilisation du charbon et du fuel dans ses centrales électriques et ses usines ainsi qu’avec le diesel et l’essence pour ses véhicules ».

NDLR ISI Mag : une incertitude demeure cependant sur les risques pour la santé publique des plates-formes gazières du fait de leur grande proximité avec les côtes israéliennes. Le mouvement Ashdodim a alerté les résidents d’Ashdod à ce sujet en décembre dernier.

Le ministre de l’Énergie, Yuval Steinitz, a déclaré : « La signature de l’accord pour la construction de turbines à gaz qui remplaceront les unités de production au charbon à Hadera est une étape importante pour éviter à Israël de polluer par le charbon et de réduire la pollution atmosphérique dans tout le pays, conformément au calendrier que j’ai défini. Ces dernières années, l’État d’Israël occupe la première place parmi les pays de l’OCDE pour la réduction de l’utilisation du charbon et des combustibles polluants et le remplacement par le gaz naturel et les énergies renouvelables. Cette transition nous permet d’atteindre l’autonomie dans le domaine de l’énergie, et la liberté de respirer de l’air pur ».

David Friedman, ambassadeur des Etats-Unis, a souligné : « L’événement d’aujourd’hui marque une nouvelle étape importante dans le renforcement de la relation de longue date entre les États-Unis et Israël. Je suis ravi et encouragé par la coopération entre GE et IEC dans le cadre du projet de modernisation de la centrale électrique d’Orot Rabin. Nous félicitons Israël pour ses efforts constants visant à renforcer l’infrastructure électrique du pays pour répondre à la demande croissante d’électricité et pour accélérer la croissance globale, et nous nous réjouissons du choix de GE par IEC et de sa technologie pour franchir une étape si importante ».

Scott Strazik, PDG de General Electric Gas Power, se félicite : « GE est honoré de travailler avec Israël Electricity Corporation pour amener la première turbine à gaz HA en Israël et contribuer à la modernisation de la centrale électrique d’Orot Rabin avec les performances et l’efficacité sans précédent de la HA. ​​En investissant dans une technologie de pointe pour transformer son infrastructure, IEC veillera à ce que l’électricité soit fournie de manière fiable et durable à ses usagers en Israël ».

Traduction/adaptation Esther Amar pour Israël Science Info

Lire aussi :

Il faut éloigner la plateforme de gaz ‘Leviathan’ des côtes d’Israël

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here