La source de cet article se trouve sur ce site

Jet-Eat, start-up israélienne qui collabore de près avec des scientifiques du Technion, est la première entreprise au monde à développer une technologie d’impression 3D conçue spécifiquement pour répondre aux problèmes majeurs de l’industrie alimentaire. Fondée en 2018 par Eshchar Ben-Shitrit, Jet-Eat vise à réduire le gaspillage alimentaire, à contribuer à un système de production alimentaire plus durable et à fournir aux végétaliens, aux végétariens et aux flexitariens des alternatives saines, naturelles et durables à la viande, sans que leur expérience culinaire soit différente.

En effet, la « viande » imprimée est conçue pour imiter l’apparence, la texture, le goût et la réaction à la chaleur du bœuf. Il faut 20 000 litres d’eau et plus de 20 kg de nourriture pour bétail pour produire 1 kg de viande, un processus peu rentable écologiquement. Jet-Eat a pour objectif de développer une imprimante capable de produire en 24 heures une quantité de substitut de viande équivalente à la quantité de bœuf pouvant être produite à partir d’un veau âgé de deux ans.

L’élevage bovin, une cause majeure du réchauffement

Selon Eshchar Ben-Shitrit, le secteur de l’élevage de bovins de boucherie est une des causes négatives majeures du réchauffement climatique. L’intégration de la technologie d’impression 3D dans la recherche d’une alternative à la viande, et en particulier au bœuf, pourrait fondamentalement changer cette réalité et aider à bâtir un avenir plus durable tout en ouvrant de nouvelles opportunités pour la viande végétale haut de gamme.

La jeune entreprise israélienne Jet-Eat est lauréate du programme 2018 de l’Institut européen d’innovation et de technologie. La start-up israélienne fait partie des 40 start-ups du secteur alimentaire prêtes à changer le système alimentaire mondial en prenant part au Réseau d’Accélérateurs pour les Produits alimentaires de l’Institut européen d’innovation et de technologie (EIT).

EIT Food is Europe’s leading food innovation initiative, with the aim to create a sustainable and future-proof food sector. The initiative is made up of a consortium of key industry players, start-ups, research centres and universities from across Europe. It is one of six Knowledge and Innovation Communities (KIC) established by the European Institute for Innovation & Technology (EIT), an independent EU body set up in 2008 to promote innovation and entrepreneurship across Europe.

Rédacteur : Guillaume Duret, post-doctorant au Technion pour le BVST

Source calcalistech

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here