La source de cet article se trouve sur ce site

Dans son  rapport publié mardi 5 novembre intitulé The truth behind the pledges (la vérité derrière les engagements), le Universal Ecological Fund indique que les pays de l’Union Européenne sont les seuls à faire bonne figure dans la lutte mondiale contre le réchauffement climatique et qu’ils pourraient faire mieux.

Ce collectif de scientifiques réunis au sein du Universal Ecological Fund compte parmi eux Robert Watson, ancien président du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec). Ils préviennent de l’imminence de la « catastrophe environnementale et économique due au changement climatique induit par l’homme » si de nouvelles mesures ne sont pas immédiatement mises en œuvre. 

12 pays, dont Israël, figurent en jaune « Partiellement suffisants » (engagements en faveur du climat prévoyant des réductions de 20 à 40% des émissions). Les pays ayant annoncé des contributions dans cette catégorie doivent faire beaucoup mieux pour réduire leurs émissions. Ces 12 pays sont l’Australie, Israël, l’Azerbaïdjan, la Biélorussie, le Brésil, le Canada, le Costa Rica, le Japon, le Monténégro, la Nouvelle-Zélande, Saint-Marin et la République de Corée.

Parmi les très mauvais élèves :  la Chine, les Etats-Unis, l’Inde, la Russie.

Un classement selon quatre critères

Les engagements climatiques visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre sont décidés par chaque États et tous ne visent pas forcément à réduire les émissions entre 2020 et 2030. Néanmoins, les chercheurs ont répertorié les engagements formulés par 184 signataires de l’accord de Paris (13 n’ont pas encore rédigé de plan de route) et ont effectué une classification mondiale selon quatre critères.

Résultats : seuls 36, tous européens, présentent des engagements « suffisants » (vert). 12 pays ont des engagements « partiellement suffisants » (jaune). Huit États tombent dans la catégorie « partiellement insuffisante » (orange) et 128 pays, dont la Chine, les États-Unis et l’Inde (responsables de plus de 45% des émissions de GES), ont des engagements « insuffisants » (rouge), le plus souvent parce que leur capacité d’honorer leurs promesses dépend entièrement d’une aide financière ou technologique internationale… Qui n’est pas assurée.

Classement des pays en fonction de leurs promesses de réduction d’émission de gaz à effet de serre. Vert : suffisant, supérieur ou égal à 40%. Jaune : partiellement suffisant, 20 à 40%. Orange : partiellement insuffisant, moins de 20%, et jusqu’à 50% de réductions conditionnelles. Rouge : insuffisante, soit à cause d’un manque de promesses, soit parce que plus de 50% sont conditionnelles. Noir : pas de promesse.

Les nations signataires de l’accord de Paris, qui vise à limiter le réchauffement climatique, doivent faire plus d’efforts afin d’éviter « la catastrophe qui se profile », alertent des chercheurs…

Article complet sur L’Express

Source Victor Garcia pour L’Express et Israël Science Info

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here