La source de cet article se trouve sur ce site

En matière de football, le départ (possible ou non) de Neymar du PSG pour Barcelone, Madrid ou Turin est LE feuilleton de l’éte.

Et l’un des rares à connaître est l’agent du joueur brésilien, le très discret Pini Zahavi, « super-agent » israélien de 76 ans, qui a bâti un empire qui suscite admiration et méfiance.

Dans le milieu, on l’appelle « Mister Fix-It », celui qui arrange les coups.

Dans le le livre « La Mano Negra – Ces forces obscures qui contrôlent le football mondial » de Romain Molina, a réalisé son premier gros coup en tant qu’agent de joeur en participant au transfert d’Avi Cohen, passé en 1979 du Maccabi à Liverpool, avant d’oeuvrer à d’autres transferts de footballeurs israéliens vers la Premier League.

Si Zahavi possède toujours une maison à Tel-Aviv, il réside désormais à Londres, son pied à terre quand il ne négocie pas des deals aux quatre coins du monde.

Son nom est également associé au rachat de Chelsea, en 2003, par le milliardaire russe Roman Abramovitch dont il est considéré comme un proche.

Côté pile, il est perçu comme aimable et fiable, mais côté face, certains décrivent un homme plus attiré par l’argent que par la carrière de ses poulains.

Les pratiques de Zahavi, entre montages financiers complexes et recours à la controversée TPO (tierce propriété, acquisition d’une partie ou de la totalité des droits économiques d’un joueur) avant qu’elle ne soit bannie, ont aussi beaucoup fait parler dans la profession.

Il semble jongler avec les règlements, comme il l’a fait pour l’arrivée de Neymar au PSG en s’associant, faute de licence à l’époque, avec un agent français reconnu par la Fédération française. Le « transfert du siècle » lui aurait rapporté 12 millions d’euros, selon L’Equipe, même si sa signature n’apparaît nulle part dans la transaction.

Parfois suspecté, rarement inquiété, le septuagénaire israëlien est tout de même dans le viseur de la justice belge qui le soupçonne de contrôler illégalement le Royal Excel Mouscron (1re division).

Source :Le Point & Israël Valley

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here