La source de cet article se trouve sur ce site

Iraël ayant renoncé à présenter sa candidature pour un poste de membre non-permanent au Conseil de sécurité de l’ONU, la Belgique et l’Allemagne sont désormais assurées d’y entrer pour la période 2019-2020.

Israël a renoncé ce vendredi à présenter sa candidature de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU pour la période 2019-2020, ouvrant la voie à une élection de l’Allemagne et de la Belgique le mois prochain.

La décision a été prise « après des consultations avec nos partenaires, dont nos bons amis« , a précisé la représentation israélienne à l’ONU dans un communiqué. Reuters avait rapporté, en citant une source onusienne anonyme, qu’Israël avait renoncé « en raison de ses faibles chances d’être élu » face à l’Allemagne et à la Belgique.

Notre ministre des Affaires étrangères a toutefois indiqué dans un tweet que la Belgique continuait sa campagne « en vue du meilleur résultat lors de l’élection du 8 juin« . (lecho.be)

LE PLUS. Sputnik : « Les membres de l’Assemblée générale des Nations unies doivent élire le 8 juin cinq nouveaux membres non permanents du Conseil de sécurité pour les deux prochaines années. Retirant sa candidature, Israël a augmenté les chances de l’Allemagne et de la Belgique dans le Groupe ouest-européen et autres, les mandats des Pays-Bas et de la Suède expirant cette année.

Dans le Groupe latino-américain et caribéen, un siège sera libéré à partir du 1er janvier 2019 avec le retrait de la Bolivie dont la place est briguée par la République dominicaine. Au sein du Groupe africain, l’Afrique du Sud devrait passer sans problèmes après la fin du mandat éthiopien. Pour ce qui est du Groupe asiatique et pacifique, une lutte serrée sera visiblement engagée entre l’Indonésie et les Maldives après le départ du Kazakhstan ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.