La source de cet article se trouve sur ce site

Risques régionaux spécifiques

Territoires israéliens situés près de la bande de Gaza: ces régions sont en proie à de fortes tensions. Des opérations militaires y sont parfois menées. Il arrive fréquemment que des villages ou des villes situées à proximité de la bande de Gaza soient la cible de roquettes et d’obus de mortier. Entre autres, les villes de Sderot, Ashqelon, Netivot, Qiryad Gat et Ofakim sont situées dans la zone à risques. Entre juin et août 2014, des opérations militaires intensives ont été conduites. Des roquettes d’une portée supérieure à 100 km ont aussi été utilisées sporadiquement. Le 26 août 2014 un cessez-le-feu de durée illimitée est entré en vigueur. Toutefois, de sporadiques tirs de roquette ont toujours lieu. En raison de la situation très tendue, tout voyage ayant lieu à moins de 40 km de la bande de Gaza est déconseillé. En cas d’alerte, informez-vous sur la conduite à adopter en consultant le site du
Home Front Command: Proper conduct under missile or rocket fire

Territoires israéliens situés le long de la Cisjordanie: des manifestations ont lieu régulièrement à proximité immédiate de la barrière de séparation entre Israël et la Cisjordanie. Faites preuve d’une prudence particulière.

Jérusalem: à Jérusalem, la situation est tendue. Aussi, une prudence particulière s’impose, notamment lors des visites de la vieille ville les jours de fêtes juives et musulmanes. Il est recommandé de se faire accompagner dans Jérusalem par une personne connaissant les lieux. Faites preuve de vigilance quand vous empruntez le Jerusalem Light Rail et renoncez aux trajets Shu’fat – French Hill et Kiryat Moshe – Mount Herzl. Ces tronçons passent par des zones de grandes tensions où des débordements violents ainsi que des attaques contre des trains ont eu lieu à plusieurs reprises. Jérusalem Est (y compris la vieille ville) se trouvent en territoire palestinien. Prenez donc également en considération les
Conseils aux voyageurs pour le Territoire palestinien occupé

Région frontalière avec le Liban: depuis août 2006, un cessez-le-feu est en vigueur. Toutefois, les tensions dans la région frontalière entre Israël et le Liban restent très fortes. Des incidents transfrontaliers et des attaques de roquettes en provenance du Sud-Liban sont possibles à tout moment. Il est déconseillé de se rendre dans la zone frontalière avec le Liban.

Région frontalière avec le Sinaï (Egypte): il est déconseillé de se rendre dans la région frontalière avec l’Egypte, le long de la route no 10, compte tenu de l’insécurité qui y règne. En août 2011, un attentat a fait des morts et plusieurs blessés. Ces dernières années, la ville d’Eilat et ses environs immédiats ont été la cible de tirs de missiles à plusieurs reprises. Il n’est pas exclu que des incidents de ce type se reproduisent.

Hauteurs du Golan: à plusieurs reprises, des coups de feu isolés provenant du conflit armé en Syrie ont atteint les hauteurs du Golan. Les affrontements armés entre les forces israéliennes et divers acteurs du conflit syrien se multiplient.

Champs de mines: il existe encore des champs de mines dans les zones frontalières et sur les hauteurs du Golan occupées par Israël. Ils sont entourés de barrières et signalés par des pancartes. Sur le Golan et le long des frontières avec la Jordanie, l’Egypte et le Liban, ne quittez jamais les chemins balisés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here