La source de cet article se trouve sur ce site

Je dois vraiment répondre aux « fact-checkers » qui annoncent l’heure et le lieu où a été trouvé le tag « JUDEN » sur une vitrine? A savoir la nuit précédent la manifestation hebdomadaire des gilets jaunes, et sur l’ïle Saint louis? Et donc, m’écrit-on, « nul ne peut incriminer les gilets-jaunes ».

On peut d’autant moins les incriminer qu’ils n’ont ni représentants, ni parti, ni ligne idéologique, ni horaires ni parcours de manifestation. On fait vraiment semblant de ne pas comprendre de quoi je parle? Depuis le mois de Novembre, le lâchage est total dans les attaques contre les migrants, les francs-maçons, les juifs. L’obsession Rothschild à longueur de tweets, les quenelles, l’extrème droite au grand complet qui se mèle aux cortèges sans que grand monde y trouve à redire. Et comment pourrait-on les faire taire dans un mouvement sans service d’ordre ni représentants légitimes?

Les gilets-jaunes, c’est tout le monde et c’est personne, c’est l’inauguration d’un mouvement où personne n’est responsable de rien, puisque le seul ciment de ceux et celles qui participent au mouvement, c’est leur colère, sans doute légitime, et leur rage, dont les manipulateurs de tous poils savent bien quoi faire. Et on ose me dire que dans ce climat un tag « JUDEN » sur une vitrine n’a rien à voir avec le mouvement? Je ne crois pas qu’un tel tag aurait été possible en France avant le mois de Novembre. J’aurais pu écrire le même message sept jours plus tôt, tandis que les fidèles de la synagogue de Strasbourg subissaient des injures antijuives au sortir de leur prière. Ou chaque samedi depuis le début de ce mouvement à l’occasion des innombrables saillies contre ces catégories qu’il est convenu d’accabler en temps de colère: les migrants, les juifs, les francs maçons.

Je n’ai rien écrit car ainsi que je le disais dans mon texte d’hier, « je sais ce qu’on va me répondre ». « Ca n’est pas représentatif ». « ce ne sont pas les gilets jaunes ». Ca ne peut jamais être les gilets jaunes puisque les gilets jaunes c’est personne en particulier. Je regrette de n’avoir pas inclus dans mon message précédent l’heure et le lieu où l’on a écrit « JUDEN » sur la vitrine d’une enseigne de nourriture. Et je laisse les fact-checkers à leur certitude qu’on ne peut incriminer personne. J’incrimine pour ma part ceux et celles qui depuis le mois de Novembre se taisent, par peur sans doute, mais aussi par culpabilité sociale, ou par démagogie.

Et puisqu’il faut répéter des évidences, je n’ai JAMAIS dit que les gilets jaunes étaient antisémites. J’ai dit qu’un mouvement qui a pour seul ciment l’addition des colères et refuse de se doter de représentants prête le flanc à toutes les récupérations. La constance avec laquelle les divers gilets-jaunes refusent de dénoncer les extrémistes qui marchent avec eux fait le lit de tous les débordements. Merci aux fact-checkers de m’avoir expliqué que ce que nous vivons depuis le mois de Novembre n’a en rien ouvert la porte à des « JUDEN » sur les vitrines. Sans doute souhaitez-vous attendre que les actions ressemblent davantage à la nuit de cristal pour mesurer ce que depuis des semaines vous tolérez avec un relativisme effarant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here