La source de cet article se trouve sur ce site

Wikipedia : Meyer Habib, en hébreu : מאיר חביב, né le à Paris, est un dirigeant d’entreprise, responsable associatif et homme politique francoisraélien. Directeur général du groupe Vendôme à Paris, spécialiste de joaillerie, il est, depuis le 9 juin 2013, le député de la huitième circonscription des Français établis hors de France. Député de centre-droit en France, il est proche de la droite radicale israélienne.Ancien militant de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA), Meyer Habib est actif dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Il est vice-président du groupe d’études sur l’antisémitisme à l’Assemblée nationale.

À Paris, le 8 mai 1988, Meyer Habib participa avec une trentaine de militants du Betar à une agression (avec barre de fer, matraques, étoiles de david/jet) contre un groupe de sept personnes venues commémorer la fête de Jeanne d’Arc, deux fonctionnaires de police furent blessés lors de l’intervention et l’arrestation de 2 militants sionistes (dont Meyer Habib). Le rapport de police a été reproduit dans son intégralité dans le livre Les Guerriers d’Israël d’Emmanuel Ratier (ISBN 978-2950831811).

Le 29 janvier 2014, à la suite de l’affaire Dieudonné et la prolifération des « quenelles », il dépose, avec plusieurs députés UDI, Jean-Louis Borloo notamment, une proposition de loi visant à requalifier les infractions d’incitation à la haine raciale en délit, afin de « rendre la sanction plus dissuasive ». Elle vise également à « pénaliser les gestes ou comportements portant atteinte à l’honneur ou à la considération de la victime ou d’un groupe de personnes dont fait partie la victime à raison de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée », ainsi que l’interdiction « de porter ou d’exhiber en public un uniforme, un insigne ou un emblème rappelant les uniformes, les insignes ou les emblèmes qui ont été portés ou exhibés par les membres d’une organisation déclarée criminelle » sauf pour les besoins d’un film, d’un spectacle ou d’une exposition.

Meyer Habib appelle de ses vœux la reconnaissance de Jérusalem comme capitale indivisible de l’État d’Israël. Il milite pour le transfert de l’ambassade de France de Tel-Aviv à Jérusalem.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.