La source de cet article se trouve sur ce site

L’immigration vers Israël est en augmentation, tandis que l’émigration depuis l’état juif continue de diminuer.

Le mois dernier, le ministre de l’immigration, Yoav Galant, a célébré l’arrivée de 242 nouveaux immigrants des Etats-Unis et du Canada avec une publication Facebook, soulignant une augmentation de 21% de l’aliyah, ou l’immigration en Israël, au cours des 12 derniers mois.

Un rapport publié lundi par Globes a toutefois révélé que l’augmentation du taux d’immigration depuis le début de 2019 était encore plus marquée, le nombre d’immigrants arrivés en Israël au cours des sept premiers mois de 2019 ayant augmenté de 28% par rapport à la même période en 2018.

Si l’on inclut les citoyens israéliens nés à l’étranger, 20 506 immigrants au total ont fait leur aliyah en Israël entre le 1er janvier et le 31 juillet 2019, contre 15 965 immigrants qui se sont installés en Israël au cours de la même période en 2018.

A la fin de l’année, en 2018, 31 601 immigrants au total avaient immigré en Israël.

L’augmentation du niveau de l’immigration est due en partie à l’augmentation du nombre d’immigrants russes, tendance amorcée en 2018.

Selon un rapport de l’Agence Juive daté du 27 décembre 2018, l’immigration en provenance de Russie a augmenté de 45% en 2018, alors même que l’immigration en provenance d’autres pays d’Europe de l’Est, comme l’Ukraine, avait diminué en 2018. Plus de 10 500 immigrants de Russie sont arrivés en Israël en 2018.

L’immigration en provenance d’Europe de l’Est a continué à augmenter en 2019, et représentait 74% de l’immigration totale en Israël au milieu de l’année.

Le mois dernier, Nefesh B’Nefesh, une ONG qui s’emploie à faciliter l’immigration d’Amérique du Nord en Israël, a amené son 60 000e immigrant en Israël.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here