La source de cet article se trouve sur ce site

Rabbi Chaim Shlomo Cohen, Montréal, Canada

Le Rabbin du Centre juif pour les hébraïsants, qui sert selon lui d’adresse pour des milliers d’Israéliens qui cherchent une connexion au judaïsme, dit que « nous acceptons tout le monde, et organisons un repas de fête ouverte à tous dans dix endroits différents dans la ville. Le dîner est conçu pour des milliers de personnes, en dehors des activités habituelles ».

Montréal est la plus grande ville de la province de Québec au Canada. Située sur une île du fleuve Saint-Laurent, elle doit son nom au mont Royal, la colline à trois sommets qui domine la ville. Ses arrondissements, dont la plupart étaient autrefois des villes indépendantes, comprennent des quartiers allant du Vieux-Montréal colonial français, avec la basilique Notre-Dame de style néogothique au centre, au très bohème Plateau-Mont-Royal.

Rabbi Yisrael Lieberman, Kowloon, Hong Kong

Kowloon est une péninsule située à la pointe sud de la Chine. « Chaque année, nous célébrons Roch Hachana avec des centaines de routards, d’étudiants et d’hommes d’affaires », a déclaré le rabbin Lieberman, qui dirige le Beit Chabad. Cette année, la plus grande exposition de diamants au monde a réuni des dizaines de milliers de diamantaires du monde entier, dont de nombreux Juifs et israéliens. « Bien sûr, nous nous préparons à la grande foule.  »

Rabbi Mendy Axelrod, Kishinev, Moldavie

On attend 150 personnes au grand repas des fêtes – y compris des personnes âgées de la communauté qui ont vécu le rideau de fer, qui sont maintenant engagées dans le renouveau juif et fêtent fièrement sans crainte ni embarras. Ils seront rejoints par des étudiants locaux, des voyageurs et des invités du monde entier, qui recherchent une atmosphère festive.

ISRAELVALLEY VOUS EXPLIQUE… Le chophar ou chofar est un instrument de musique à vent en usage dans le rituel juif depuis l’Antiquité. Le livre de Josué décrit notamment son utilisation par les Hébreux contre les murailles de Jéricho lors de la conquête du pays de Canaan.

On le classe dans les cornes puisqu’il est fabriqué avec une corne de bélier ou de grand koudou, selon les régions et les rites.
Son extrémité étroite sert d’embouchure.

Le chofar est utilisé, à la fin de l’office du matin, du dimanche au vendredi inclus durant le mois d’Eloul et lors des fêtes de Roch Hachana et de Yom Kippour. Il est de coutume chez certains juifs de tradition algérienne d’en sonner avant « véhou ra’houm vé’hanoun » après le Kaddish de la prière du soir, après le jeûne de Tisha Beav.

Les sonneries du chofar prennent place, juste avant et pendant les offices de Moussaf, les deux jours de Roch Hachana, avec quatre types de sonneries distinctes :

  • Teqiʿa : son long et ininterrompu ;
  • Terouʿa : série de 9 sons saccadés ;
  • Chevarim : 3 sons brefs ;
  • Teqiʿa Guedola : très long son ininterrompu.

Le jour du Yom Kippour, cet instrument est destiné à annoncer la fin du jeûne dans chaque synagogue au son d’une grande Tequiya.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here