22 septembre 2019
Accueil ...ISRAËL & LES JUIFS Israel Valley Sous-Marin. Eric Danon, ambassadeur de France en Israël, à Haïfa.

Sous-Marin. Eric Danon, ambassadeur de France en Israël, à Haïfa.

12
La source de cet article se trouve sur ce site

Eric Danon, Ambassadeur de France en Israël, a rendu visite à l’équipage d’un sous-marin français en escale à Haïfa. Cette visite a été l’occasion de nombreux échanges avec l’équipage et a permis de mettre en valeur l’intérêt logistique du port d’Haïfa pour la marine français.

LE PLUS. Les Forces sous-marines (FSM) sont une des quatre grandes composantes de la Marine française. Cette force maritime regroupe l’ensemble des sous-marins français. Depuis la dissolution de la dernière formation de sous-marins conventionnels en 1999, la Force océanique stratégique (FOSt) a le commandement de l’ensemble des FSM et les deux termes sont devenus synonymes. Le second remplaçant le terme FSM de plus en plus fréquemment depuis les années 2000.

Les Forces sous-marines sont un commandement organique (c’est-à-dire qu’elles assurent le maintien en condition et le soutien des sous-marins en vue de leur mise en œuvre). L’état-major de l’amiral commandant la Force Océanique Stratégique est basé à Brest : sa partie organique et autorité de direction générale, qui était placée à Houilles, occupe depuis juillet 2000 l’ancien bâtiment de la base opérationnelle de la force océanique stratégique (BOFOST) et sa partie opérationnelle est installée depuis septembre 2000 dans les souterrains de l’amirauté situés sous le château de Brest.

Les forces sous-marines sont composées dans les années 2010 ainsi :

  • l’escadrille des sous-marins nucléaires d’attaque (ESNA) basée dans le port militaire de Toulon sur la Côte d’Azur. Le nombre d’équipages de l’escadrille des six SNA qui était de 10 en 2001 est passé a 9 durant le reste des années 20001 avant de repasser à 10 dans les années 2010 puis de nouveau à 9 en 2017 avec la suppression, programmée en 2016, de l’équipage rouge du sous-marin nucléaire d’attaque Rubis2 ;
  • l’escadrille des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (ESNLE), responsable de la préparation des navires de la force océanique stratégique (FOST) et de l’entraînement de leurs équipages, basée à l’île Longue près de Brest en Bretagne. 4 SNLE et 7 équipages ;
  • la base opérationnelle de l’Ile Longue, qui assure la maintenance des bâtiments et le conditionnement des missiles ;
  • le centre d’interprétation et de reconnaissance acoustique (CIRA) : maison mère des spécialistes sonar dits « oreilles d’or » situé dans le port de Toulon ;
  • quatre centres de transmission marine (CTM)3 :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Advertisment ad adsense adlogger