La source de cet article se trouve sur ce site
20 terroristes franchissent la clôture, Tsahal en tue 3, et 7 au total
Après avoir placé un engin explosif et fait sauter la barrière, 20 terroristes s’infiltrent en territoire israélien ; des soldats tirent sur trois Palestiniens qui avancent vers la position des Tsahal. 15 000 Palestiniens manifestent à plusieurs endroits le long de la barrière de Gaza; au moins 7 Palestiniens ont été tués lors des émeutes ; Lieberman empêche les camions-citernes de pénétrer dans la Bande, en représailles de la multiplication des incidents.

Au milieu des émeutes violentes sur la barrière de Gaza, les troupes de Tsahal ont blessé et tué vendredi des terroristes palestiniens qui ont fait exploser un engin explosif sur la barrière dans le sud de la bande de Gaza et tenté de la franchir pour pénétrer en territoire israélien.

Une première enquête sur l’incident montre que les terroristes ont posé une bombe sur la clôture, qui a partiellement explosé. Ensuite, 20 Palestiniens ont franchi la barrière et les soldats ont riposté à coups de feu nourri pour les repousser vers Gaza. Trois Palestiniens ont toutefois continué à s’approcher du poste de Tsahal et ont été abattus.

Emeutes à la frontière de Gaza (Photo: AFP)

 

En conséquence, les soldats, assistés par une unité de tireurs d’élite située à des dizaines de mètres de la clôture, ont tiré sur ces hommes à plusieurs mètres de distance, tandis que les Palestiniens prenaient les corps et se sauvaient. Aucun blessé n’a été signalé parmi les soldats.

Entre temps, quelque 15 000 Palestiniens se sont rassemblés le long de la clôture de la barrière de Gaza et ont lancé des pneus en feu, des pierres et des engins explosifs sur les soldats. Selon le ministère palestinien de la Santé à Gaza, sept Palestiniens ont été tués lors des émeutes.

Séquence montrant un terroriste qui tente de franchir la clôture avant d'être neutralisé

Séquence montrant un terroriste qui tente de franchir la clôture avant d’être neutralisé

 

L’unité du porte-parole de Tsahal a déclaré que “les forces ont répondu par des moyens de dispersion de la foule, conformément aux règles d’engagement”.

 (Photo: Reuters)

(Photo: Reuters)

 

Le chef du Hamas, Ismail Haniyeh, est arrivé sur un site de manifestation le long de la barrière frontalière. Une séquence vidéo montre Haniyeh et son entourage s’approchant de la frontière, suivis de la séquence montrant que Haniyeh a été évacué des lieux à la suite de tirs de gaz lacrymogène.

L’un des sites de combustion des pneus est situé devant le passage de Kerem Shalom. Les pompiers ont commencé à utiliser d’énormes ventilateurs afin d’empêcher la fumée de pénétrer dans les communautés environnantes de Gaza. Selon les pompiers, ces “hélices à fumée”, dotées d’un puissant moteur d’avion, avaient à l’origine pour but de répandre la fumée dans les tunnels.

 

En outre, des barrières de ventilation d’eau réduisant la quantité de fumée ont été installées et une installation unique de 60 mètres a été construite sur le mur de Kerem Shalom afin de protéger les communautés de la région de Gaza de la fumée.

 

Grandes "hélices à fumée" au passage à niveau de Kerem Shalom

Grandes “hélices à fumée” au terminal de Kerem Shalom

 

Pendant ce temps, le terrorisme des ballons incendiaires continue. Les forces de lutte contre les incendies ont pris le contrôle d’un incendie près du kibboutz Ruhama vendredi. Au total, dix départs d’incendie causés par des ballons incendiaires ont été éteintes depuis vendredi matin.

Haniyeh a déclaré vendredi matin que le Hamas travaillait toujours avec l’Egypte et l’ONU afin de “parvenir à des points d’entente” avec Israël sur un éventuel accord de cessez-le-feu.

Photo d’archives, 30 mars 2018. / AFP PHOTO / MAHMUD HAMS

Le chef du Hamas Ismail Haniyeh lors des émeutes à la frontière

 

“Nous travaillons avec un certain nombre de parties, dont l’Egypte, le Qatar et les Nations Unies, pour parvenir à des accords afin de lever le blocus (sur la bande de Gaza)”, a souligné Haniyeh dans un message vidéo lors d’une conférence islamique à Istanbul, en Turquie.

Malgré les récentes déclarations du Hamas, indiquant que les pourparlers indirects entre les responsables israéliens et le groupe terroriste se sont effondrés, Haniyeh insiste sur le fait que l’accord est toujours possible.

 (Photo: Reuters)

(Photo: Reuters)

 

Les déclarations de Haniyeh s’inscrivent dans le cadre des efforts internationaux visant à atténuer la crise humanitaire dans la bande de Gaza et à éviter une recrudescence du conflit avec Israël.

Mardi, un camion a acheminé du carburant à la frontière israélienne pour se rendre dans la bande de Gaza, ce qui aurait été, selon les sources, une campagne menée par le Qatar et soutenue par l’ONU pour améliorer les conditions dans l’enclave et endiguer l’escalade des hostilités. En plus du carburant, des camions de nettoyage des routes et des rues ont également été transférés à Gaza ces derniers jours.

À la suite des événements à Gaza, le ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, a ordonné vendredi d’empêcher les camions-citernes de carburant d’entrer dans la bande de Gaza. Le bureau de Lieberman a déclaré qu ‘”Israël ne tolérera pas une situation dans laquelle les camions-citernes de carburant sont autorisées à entrer à Gaza, alors que se propage la violence contre les soldats de Tsahal et les citoyens israéliens”.

 (Photo: Reuters)

(Photo: Reuters)

Jeudi, Tsahal a neutralisé et détruit un tunnel terroriste du Hamas infiltré à 200 mètres en territoire Israélien depuis la zone de Khan Younis dans le centre de la bande de Gaza.

Depuis le début des émeutes de la “Marche du retour” il y a six mois, quelque 200 Palestiniens de la bande de Gaza ont été tués.

 

Matan Tzuri, Itay Blumenthal et Elior Levy | Publié: 10.12.18, 19:40

Mise à jour: 10.12.18, 19:40

Adaprtation : Marc Brzustowski

ynetnews.com

The post 20 terroristes franchissent la clôture, Tsahal en tue 3. appeared first on JForum.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here