La source de cet article se trouve sur ce site

Selon Abbas, “le Hamas commet un crime contre la cause palestinienne”

Des bénévoles d’une ONG chrétienne américaine travaillent à Gaza pour mettre sur pied une clinique, dont la présence fait partie d’un rare projet soutenu à la fois par Israël et les islamistes du Hamas.

L’infrastructure en chantier, que les Gazaouis ont baptisée “l’hôpital américain”, est financée par Friend Ships, une ONG chrétienne de Louisiane, dans le sud des Etats-Unis, peu connue dans le monde des organisations humanitaires en zone hostile.

La clinique pourrait permettre de faciliter l’importation de médicaments, en rassurant Israël sur les risques de voir l’aide siphonnée par le mouvement islamiste armé, qui est sur la liste noire des “organisations terroristes” aux Etats-Unis.

“Nous allons évaluer le travail de cet hôpital et les services qu’il offre à la population, et si le niveau n’est pas au rendez-vous, nous œuvrerons à le fermer”, a indiqué de son côté Khalil al-Hayya, le N.2 du Hamas dans la bande de Gaza.

Une source au ministère de la Santé à Gaza a indiqué que des premiers équipements étaient arrivés sur place en septembre, et assuré qu’il allait superviser le travail de la clinique.

Si le mouvement islamiste a donné jusqu’à présent sa bénédiction au projet, le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, dont le mouvement laïc du Fatah contrôle la Cisjordanie et entretient des relations houleuses avec le Hamas, l’a fustigé.

“Le Hamas commet un crime contre la cause palestinienne et contre le peuple palestinien en approuvant cet hôpital”, a jugé M. Abbas, qui dit soupçonner, sans preuve à l’appui, que la clinique cache en fait une base américaine.

En outre, plusieurs sources humanitaires ont indiqué que cette clinique n’avait fait l’objet d’aucune coordination avec l’ONU ou les agences humanitaires à l’œuvre à Gaza.

(avec AFP)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here