La source de cet article se trouve sur ce site

La Cisjordanie bientôt coupée en deux par Israël : Que vaut cette crainte agitée par B’Tselem et relayée par l’AFP?

L’ONG B’Tselem prétend que la poursuite de la construction par Israël à l’est de Jérusalem « pourrait aboutir à une division entre le nord et le sud de la Cisjordanie »; l’AFP a relayé cette contre-vérité tout en faisant comme si les accords d’Oslo, qui autorisent Israël à administrer un terrain sur lequel il juge illégale la présence d’un village bédouin, n’existaient pas.

 

Le sort d’un village bédouin proche de Jérusalem est en suspens. Israël avait décidé d’expulser et de reloger les habitants de Khan al-Ahmar (visible sur Google Maps ici).

 

 

La Cour suprême israélienne a cependant temporairement bloqué la mesure pour examiner une requête émise par des habitants.

 

 

L’Agence France-Presse (AFP) a accordé une couverture importante à ce litige, mettant également en exergue l’intervention de diplomates européens venus visiter le village.

 

REMARQUEZ AU PASSAGE LE GLISSEMENT, VOLONTAIRE OU NON, D’UNE DÉPÊCHE À L’AUTRE : LA PREMIÈRE DÉPÊCHE PARLANT D’UN « VILLAGE BÉDOUIN », LA DEUXIÈME D’UN « VILLAGE BÉDOUIN PALESTINIEN » ET LA TROISIÈME D’UN « VILLAGE PALESTINIEN ». LES TRIBUS BÉDOUINES, QUI ONT UNE IDENTITÉ DISTINCTE DU RESTE DES ARABES PALESTINIENS, SE VOIENT AMALGAMÉES À CES DERNIERS POUR LES BESOINS DE LA « CAUSE PALESTINIENNE ».

 

Ce que l’AFP ne précise dans aucune de ses dépêches, c’est que la zone où est bâti le village fait partie de la zone C déterminée par l’accord d’Oslo II conclu entre Israël et l’OLP sous la supervision des grandes puissances : une zone dans laquelle le contrôle civil et sécuritaire complet avait été attribué à Israël, qui est donc en droit de régir le territoire.

L’Union européenne a beau être signataire des accords d’Oslo, elle pratique donc une diplomatie qui ignore ses propres engagements. L’UE finance la construction d’infrastructures pour les Arabes palestiniens ou bédouins à travers la région pour créer un fait accompli ; puis, lorsqu’Israël veut exercer ses droits, l’Europe s’offusque et invoque le droit international.

La division de la Cisjordanie, vieil épouvantail

L’AFP a choisi de consulter l’organisation « non-gouvernementale » B’Tselem, elle-même financée par l’UE et par de nombreux pays européens.

Voici ce que rapporte la dépêche :

 

Selon cette ONG, la poursuite de la construction dans les colonies israéliennes situées à l’est de Jérusalem pourrait aboutir à une division entre le nord et le sud de la Cisjordanie, territoire occupé par Israël depuis plus de 50 ans.

 

Il s’agit là d’un pur mensonge, régulièrement brandi comme un épouvantail (Israël empêcherait la réalisation éventuelle d’un Etat palestinien en morcelant le territoire…). En effet, déjà en 2012, l’organisation CAMERA avait alerté sur l’utilisation des mêmes arguments à propos de la zone voisine dite « E1 ».

Quiconque a déjà voyagé de Jérusalem à la mer Morte par la route qui descend rapidement les pentes du désert de Judée le sait : après les zones construites du début – où se trouvent la ville juive de Maale Adumim et Khan al-Ahmar – le paysage n’est que rocaille avec très peu d’habitations : une localité juive, Mitzpe Yeriho, située une dizaine de kilomètres plus loin, et quelques autres hameaux bédouins composés de cabanes et de tentes.

 

LA ROUTE DE JÉRUSALEM À LA MER MORTE (IMAGE WIKIMEDIA COMMONS CC BY-SA 3.0 JUANDEV)

 

La carte ci-dessous produite par CAMERA le montre bien : à l’est des principales zones construites contiguës à Jérusalem, il reste 15 kilomètres de désert.

 

L’ÉTOILE REPRÉSENTE KHAN AL AHMAR. EN VERT, L’AXE DE COMMUNICATION LARGE DE 15KM ENTRE LE NORD ET LE SUD DE LA CISJORDANIE (LA SAMARIE ET LA JUDÉE) QUI NE SERAIT NULLEMENT ENTRAVÉ PAR LES CONSTRUCTIONS ISRAÉLIENNES DANS LA ZONE (BASÉ SUR UNE IMAGE DE CAMERA).

 

Qu’Israël construise à Khan al Ahmar (étoile sur la carte) ne changerait rien à cette réalité. Il faudrait bétonner intégralement 15 kilomètres de désert jusqu’à la mer Morte pour scinder la Cisjordanie (Judée et Samarie) en deux. Personne en Israël n’a émis un tel projet…

Il restera de forcément 15 kilomètres de contiguïté territoriale entre le nord et le sud de la région. C’est d’ailleurs à peu près la même largeur que celle dont dispose Israël « dans les frontières d’avant 1967 » au niveau de sa plaine côtière, qui relie la Galilée au nord et le Néguev au sud (voie de communication rouge sur la carte). Même si le désert de Judée est plus accidenté que la côte israélienne, l’espace existe et l’affirmation de B’Tselem est donc fausse.

Il y a toutefois souvent différentes manières de voir une décision. Il se peut qu’il existe de bonnes raisons de s’opposer à l’expulsion des Bédouins de Khan al-Ahmar, mais encore faudrait-il qu’elles soient fondées. L’agence aurait par exemple pu nous informer sur les conditions de relogement proposées aux habitants : sont-elles satisfaisantes ou non ? Quitte à se placer sur le terrain de la géographie, l’AFP aurait aussi pu enquêter sur les photographies aériennes qui semblent indiquer un terrain vide il y a 50 ans et une forte expansion du village bédouin ces 20 dernières années : qu’est-ce qui explique ce développement et dans quelles conditions juridiques a-t-il eu lieu ?

Au lieu de cela, l’AFP a recouru à une organisation qui n’est ni à une exagération, ni à une contradiction près. Sur son siteB’Tselem crie au « crime de guerre » concernant Khan al-Ahmar (les Syriens victimes d’armes chimiques doivent se retourner dans leurs tombes)… tout en taguant l’information sous « zone C » (Area C) : ce qui indique bien qu’Israël dispose de prérogatives sur le territoire concerné.

 

La qualité de l’information fournie par l’AFP ne sort pas grandie par la diffusion d’un argument infondé fourni par une organisation partisane, surtout couplé à l’absence de référence aux accords d’Oslo sans lesquels le contentieux ne peut être correctement appréhendé.

Vous appréciez le travail de veille et d’information d’InfoEquitable ? Aidez-nous à le poursuivre en faisant un don déductible de vos impôts à hauteur de 66 % des sommes versées. Chaque geste compte ! Suivez aussi InfoEquitable sur Facebook et Twitter.


 

Image : capture d’écran JPost

The post AFP : La Cisjordanie bientôt coupée en deux par Israël? appeared first on JForum.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.