La source de cet article se trouve sur ce site

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a mis en garde vendredi contre la Russie, qui “envahit ses voisins” et “tue ses opposants politiques”, et la Chine, accusée de porter une “nouvelle vision de l’autoritarisme”.

“Les nations libres et occidentales ont la responsabilité de dissuader les pays comme la Chine, la Russie et l’Iran de menacer notre peuple”, a déclaré M. Pompeo dans un discours à Berlin, à la veille de la célébration du 30e anniversaire de la Chute de Berlin.

Les Etats-Unis et leurs alliés devraient “défendre ce qui a été si durement gagné en 1989” et “prendre conscience que nous sommes dans une compétition de valeurs avec des nations non libres”, a-t-il ajouté.

Il s’en est pris en particulier à la Russie, dirigée par “un ancien agent du KGB”, Vladimir Poutine, qu’il a accusée d’”envahir ses voisins”, l’Ukraine, et de “tuer les opposants politiques”.

M. Pompeo a aussi dénoncé le régime communiste chinois, qui porte selon lui “une nouvelle vision de l’autoritarisme”.

Pour ces raisons, l’ancien directeur de la CIA a redit l’opposition des Etats-Unis au projet de gazoduc Nord Stream 2 qui doit relier la Russie à l’Europe en contournant l’Ukraine. “L’approvisionnement énergétique de l’Europe (…) dépendra des caprices du président russe”, a-t-il regretté.

M. Pompeo a également mis en garde contre “l’intention des entreprises chinoises”, en particulier le géant Huawei, de “construire des réseaux 5G”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here