La source de cet article se trouve sur ce site

La chanteuse Chimène Badi, qui aspire à représenter la France à l’Eurovision, a rejeté vendredi avec force et détermination les appels au boycott de l’Eurovision organisé en mai prochain en Israël.

On m’insulte beaucoup à l’idée que je puisse vouloir aller en Israël. Je fais partie des cibles. Mais ça ne me freinera pas. Si j’ai décidé de représenter la France, c’est aussi par rapport aux valeurs que je défends. L’Eurovision doit avoir lieu en Israël et on doit faire un beau spectacle”, a-t-elle déclaré au magazine Public.

Le mouvement antisémite et anti-israélien BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) harcèle les candidats à l’Eurovision, les exhortant à  boycotter Israël en soutien à la cause palestinienne.

Chimène Badi s’est qualifiée samedi soir pour la finale de Destination Eurovision 2019, l’émission télé-crochet pour désigner le représentant de la France au plus important concours musical jamais organisé.

La chanteuse avait clamé à Télé-Loisirs son envie de représenter la France en Israël. Je “veux aller en Israël. Et je sais que j’irais grâce à mon public uniquement. Je lui fais confiance”, avait-elle déclaré.

Vainqueur de l’Eurovision l’an passé, Israël accueillera mi-mai l’édition 2019 sur ses terres.

Déborah Partouche 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here