La source de cet article se trouve sur ce site

L’économie israélienne est tellement synonyme de technologie qu’il est facile de passer à côté des développements dans d’autres pays de la région. En effet, pour le monde extérieur, presque aucun autre pays du Moyen-Orient ne semble être aussi avisé sur le plan technologique, mais Dubaï veut montrer qu’Israël n’est pas le lieu exclusif de l’innovation au Moyen-Orient.

Avant son entrée en bourse à New York, le géant du covoiturage Uber a acheté Careem, son rival de Dubaï, pour 3,1 milliards de dollars américains. Il s’agit de la plus importante transaction dans le secteur technologique au Moyen-Orient depuis l’acquisition par Amazon en 2017 d’une autre société basée à Dubaï, Souq.com, pour 580 millions de dollars. En fait, il s’agit des plus importantes acquisitions technologiques de l’histoire de la région ; les acquisitions de jeunes entreprises israéliennes sont loin d’avoir atteint leur taille ou leur envergure.

L’accord Uber avec Careem, en particulier, montre comment l’écosystème de démarrage dans lequel Dubaï a investi des ressources et des efforts considérables porte ses fruits. Grâce à son infrastructure de pointe et à sa proximité des grands centres de population dans les principaux marchés émergents, le pays est en train de devenir rapidement une locomotive sur la carte technologique mondiale avec une infrastructure de pointe en place, un régime fiscal assoupli et un secteur public incitant au développement du secteur technologique.

Entre 2015 et 2018, Dubaï a attiré plus de 21 milliards de dollars d’investissements étrangers directs pour l’intelligence artificielle (IA) et la robotique, ce qui en fait l’un des pays au monde

Dubaï pâtit cependant d’une administration archaïque et au lieu de favoriser un nouvel environnement de concurrence, les bureaucrates ont tenté d’éliminer les technologies perturbantes.

Aujourd’hui, le pays a besoin de la liberté de réglementation pour explorer les véritables limites extérieures des possibilités. Si cela s’effectue, alors Dubaï constituerait l’épicentre de l’innovation technologique, en concurrence avec Tel Aviv.

Source :Asiatimes & Israël Valley

www.asiatimes.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here