La source de cet article se trouve sur ce site

i24NEWS

La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a réaffirmé lundi qu’il n’y avait pas matière à poursuivre Israël pour le raid contre une flottille à destination de Gaza en mai 2010.

La décision de la procureure Fatou Bensouda survient trois mois après que la CPI lui a ordonné, pour la deuxième fois, de réexaminer la nécessité ou non de poursuivre Israël.

“Il n’y a toujours pas de base raisonnable pour ouvrir une enquête”, a déclaré Mme Bensouda à la Cour, dans un document officiel de 44 pages.

La procureure y réaffirme sa position selon laquelle elle ne dispose pas de “base raisonnable” pour conclure à un niveau de “gravité suffisant pour être recevable devant le tribunal”, et appelle à “clore” ce dossier.

La procureure avait décidé en 2014 de ne pas poursuivre Israël, puis confirmé sa décision en 2017 après que la CPI lui avait ordonné une première fois de réexaminer le dossier.

En 2010, la flottille affrétée par l’ONG turque IHH, dont l’objectif déclaré était d’apporter de l’aide à Gaza, avait été arraisonnée dans les eaux internationales par un commando israélien tandis qu’elle tentait de rallier le territoire palestinien, violant l’embargo de l’Etat hébreu.

Selon le gouvernement israélien, les passagers avaient déclenché des violences, menacé et attaqué les soldats qui ont riposté.

Neuf Turcs qui se trouvaient à bord du Mavi Marmara avaient été tués dans l’assaut. Un dixième était mort plus tard de ses blessures.

(avec AFP)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here