La source de cet article se trouve sur ce site

Les FDI renforcent leur dôme de fer au milieu de la violence à Gaza

LE SYSTÈME Dôme de Fer, l’un des nombreux aspects du secteur de la défense israélien à la pointe de la technologie, qui a reçu le soutien des États-Unis. (Crédit photo: REUTERS)

Les forces de défense israéliennes ont renforcé leur dispositif de batteries de défense antimissile Dôme de Fer vendredi dans le sud d’Israël en prévision de tirs de roquettes dans la bande de Gaza.

Les batteries ont été renforcées un jour après la mort d’un membre du Hamas, tué par les troupes de l’armée israélienne le long de la barrière de la frontière, ce que l’armée a qualifié de résultat d’un “malentendu”.

L’homme, identifié comme Mahmoud Ahmad Sabri al-Adham, âgé de 28 ans, a été abattu par un soldat alors qu’il s’approchait de la barrière située au nord de la bande de Gaza.

L’aile militaire du Hamas a déclaré que la mort d’Adham ne resterait pas «impunie» et qu’Israël «subirait les conséquences de cet acte criminel».

«Israël a tiré intentionnellement sur l’un de nos membres alors qu’il s’acquittait de sa tâche. Nous menons une enquête sur ce crime », a ajouté le groupe.

Selon l’unité du porte-parole de l’armée israélienne, 6 000 Palestiniens ont manifesté violemment à plusieurs endroits le long de la frontière de Gaza vendredi.

Plusieurs Palestiniens ont également été identifiés comme étant en train de franchir la barrière frontalière pour s’infiltrer en territoire israélien dans le sud de la Bande et y sont immédiatement revenus.

En outre, l’armée a déclaré que plusieurs engins explosifs avaient été lancés sur les soldats de Tsahal, sans faire de blessés.

Au cours des émeutes, les troupes de Tsahal ont utilisé des moyens de dispersion antiémeute contre les manifestants.

Selon des informations palestiniennes, 28 manifestants auraient été blessés, dont un grièvement blessé après avoir été touché à l’estomac par des tirs de Tsahal.

Des milliers de Gazaouites ont protesté, chaque semaine, le long de la barrière de sécurité. Ils ont pris part aux manifestations de la Marche du Retour qui ont débuté l’année dernière, appelant à la fin du blocus israélien de la bande de Gaza, qui dure depuis 12 ans.

Selon le ministère palestinien de la Santé à Gaza, plus de 300 Palestiniens ont été tués et environ 17 000 autres blessés par les tirs de Tsahal depuis le début des manifestations.

Vendredi également, une délégation de hauts responsables des services de renseignement égyptiens est entrée à Gaza pour des entretiens avec les dirigeants du Hamas sur la réconciliation avec Israël et les tentatives de réconciliation avec le Fatah.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here