La source de cet article se trouve sur ce site

Crédit Tel-Avivre

Nous avons rencontré Gilles Lellouche en conférence de presse à Tel Aviv pour le lancement de son premier film « Le Grand Bain » en tant que réalisateur.

Très détendu et heureux d’être en Israël, le comédien et réalisateur a répondu avec beaucoup de professionnalisme, de passion et d’humour aux questions des journalistes.

En tournée mondiale pour le lancement du film, Gilles Lellouche a confié qu’il était toujours ému de présenter son premier long métrage  à l’étranger mais qu’il l’était encore un peu plus en Israël…

Invité d’honneur du festival du film français en Israël, Gilles Lellouche était accompagné par les deux producteurs du « Grand Bain » et de « Pupille », Alain Attal (Trésor Films) et Hugo Selignac (Chi-Fou-Mi Productions).

Ils sont tous arrivés hier en Israël pour assister à la projection  du film « Le Grand Bain » à la Cinémathèque de Jérusalem et ils assisteront ce soir a la projection du film à la Cinémathèque de Tel Aviv.

Gilles Lellouche nous a confié avoir été tout spécialement ému de présenter le film à Jérusalem hier soir.

Et s’il a été impressionné par la sacralité et la solennité de Jérusalem, il a aussi avoué être enthousiasmé par l’énergie, la diversité et la tolérance de Tel-Aviv: « C’est dommage que les journalistes des médias français ne montrent jamais, le melting-pot israélien à Tel Aviv: des gens en maillot de bain qui côtoient des juifs orthodoxes et des femmes arabes voilé sur les plages et tout ce passe merveilleusement bien » a déclaré l’acteur avant d’ajouter: « La France et le monde vivent des moments chaotiques, Tel Aviv c’est l’avenir« .

Juif par son père et catholique par sa mère donc très attaché à la diversité, Gilles Lellouche a aussi déclaré: « Même si je suis demi-juif je me sens Juif à 100%, je défends et je continuerais de défendre ma communauté si elle encore attaquée« .

Tel-Avivre –

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here