La source de cet article se trouve sur ce site

L’aviation israélienne a mené des frappes en Syrie dans la nuit de samedi à dimanche pour empêcher une force iranienne de lancer une attaque contre l’Etat hébreu à l’aide de drones chargés d’explosifs, de type “kamikazes”, a indiqué l’armée israélienne.

L’aviation israélienne “a été en mesure d’empêcher une tentative iranienne de la force al-Quods (unité d’élite des Gardiens de la Révolution, ndlr) de mener une attaque depuis la Syrie contre des cibles dans le nord d’Israël avec des drones tueurs”, a déclaré aux journalistes un porte-parole de l’armée, Jonathan Conricus.

Quelques minutes à peine après cette prise de parole, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a salué une “action opérationnelle majeure” destinée à contrecarrer l’attaque planifiée par “la force iranienne Al-Quods et les milices chiites”.

“L’Iran n’a aucune immunité”, a poursuivi M. Netanyahou. “Nos forces opèrent dans tout secteur contre l’agression iranienne”.

Les frappes israéliennes ont eu lieu à Aqraba, au sud-est de Damas, selon le porte-parole militaire, et a visé “plusieurs cibles terroristes et installations militaires appartenant à la force al-Quods ainsi qu’à des milices chiites”.

L’armée israélienne avait empêché jeudi une précédente tentative de lancer une attaque de drones, a-t-il affirmé, sans fournir de détails.

“La menace était significative et ces drones tueurs étaient capables de frapper des cibles avec une efficacité réelle”, a-t-il dit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here