La source de cet article se trouve sur ce site

Les frappes israéliennes samedi soir contre l’aéroport de Damas auraient visé un avion iranien livrant des armes aux unités des Gardiens de la révolution et aux forces pro-régime en Syrie, rapporte la chaîne israélienne Hadashot dimanche.

Les médias israéliens révèlent que les tirs ont ciblé un avion cargo iranien rempli d’armes qui avait récemment volé depuis Téhéran vers la Syrie et atterri à l’aéroport international de Damas.

La frappe aurait également visé des hangars à l’intérieur de l’aéroport.

Les installations aéroportuaires utilisées pour le fret iranien auraient été maquillées. Les mentions “Nations Unies” et “DHL” (un groupe spécialisé en transport et logistique) ont été peintes au pistolet sur les toits des entrepôts, dans le but d’échapper aux efforts de collecte de renseignements de la part de l’Etat hébreu.

La défense aérienne syrienne prétend avoir “repoussé la frappe aérienne israélienne” sur Damas

Un avion israélien frappe près de l’aéroport de Damas

Plus tôt, de fortes explosions ont été signalées, mais la Syrie a affirmé que cela faisait partie de la «détonation contrôlée de tunnels terroristes». Bien avant les soit-disant “interceptions”, ces détonations ont donc d’abord pris Damas par surprise, contrairement aux allégations officielles qui ont suivi, pour sauver la face.

Rami Abdurrahman, qui dirige l’Observatoire syrien des droits de l’homme basé en Grande-Bretagne, a déclaré que l’attaque par missile visait un dépôt d’armes près de l’aéroport où de nouvelles armes sont arrivées récemment pour le groupe Hezollah.

Les défenses aériennes syriennes prétendent (comme à chaque fois sans preuves) avoir abattu plusieurs projectiles tirés par des “moyens militaires israéliens” (l’imprécision démontre qu’ils n’ont pas vu qui ni quoi ni comment on tirait ces missiles, et sans la connaissance de l’origine du tir, alors clairement identifié par des radars, comment “intercepter des missiles”? Au moment de l’impact?)  près de l’aéroport de Damas samedi soir, ont rapporté les médias syriens.

“Nos défenses aériennes ont répondu à une attaque de missiles israéliens sur l’aéroport international de Damas et ont abattu un certain nombre de missiles hostiles”, a déclaré l’agence de presse syrienne SANA. Il n’y a pas eu de signalement immédiat de victimes ou de dégâts.

Plusieurs explosions ont eu lieu samedi à Damas à 21h50 (6h50 GMT).

La source a déclaré que l’assaut n’a causé que des dégâts matériels [contradiction directe avec ce qui précède, où il n’y aurait eu ni dégâts ni victimes], sans faire de victimes. Peu après le reportage, une porte-parole de l’armée israélienne a décliné une demande de commentaires de Spoutnik.

Selon l’AFP, ce mois-ci, Israël a reconnu avoir effectué plus de 200 frappes en Syrie au cours des 18 derniers mois, principalement contre des cibles iraniennes. Les médias d’Etat syriens ont rapporté pour la dernière fois des frappes israéliennes le 4 septembre, alors que leurs défenses aériennes avaient prétendu avoir abattu plusieurs missiles dans la province côtière de Tartous et dans le centre de Hama [et où des hangars entiers étaient portés manquants le lendemain, foi d’images satellites].

En mai, Israël a frappé des dizaines (plus de 70 simultanément) de cibles iraniennes en Syrie après que les forces iraniennes ont tiré 32 roquettes sur des positions israéliennes sur les hauteurs du Golan, dont 4 seulement ont franchi la frontière et ont été automatiquement interceptés par Dôme de Fer. Téhéran a nié avoir des bases militaires en Syrie, mais a été frappé sur chacune d’entre elles, ce 10 mai.

Israël est l’un des principaux alliés américains au Moyen-Orient et un important consommateur d’armes et d’équipements militaires américains (et vice et versa). Les deux États partagent une position de politique étrangère vis-à-vis de l’Iran pour minimiser l’influence de Téhéran dans la région et dans la Syrie déchirée par la guerre.

Précédemment, le 4 septembre, le Centre syrien des droits de l’homme a également attribué les explosions aux frappes israéliennes, qui, selon lui, ont causé des morts et des blessés.

Israël a déjà reconnu avoir mené des frappes aériennes en Syrie visant à dégrader les capacités de l’Iran et de ses alliés, y compris le groupe chiite du Hezbollah au Liban, qui soutient Assad dans la guerre civile qui a duré sept ans.

À la fin du mois d’août, de nouvelles images satellites d’une région du nord-ouest de la Syrie ont révélé la création d’une nouvelle usine iranienne de missiles sol-sol qui, selon ImageSat International (ISI), pourrait abriter des armes capables de frapper Israël.

Les images prises par l’ISI visent à montrer des preuves suggérant que l’Iran continue de construire diverses installations liées au développement et à la production de missiles sol-sol (MSS) dans la région de Wadi Jahannam, près de Banyas.

Selon l’ISI, certaines des structures du site – impliquées dans les installations de fabrication et d’assemblage de différents types de SSM – présentent des caractéristiques visuelles similaires à celles des structures construites dans les installations de SSM à Parchin et Khojir en Iran.

« Par conséquent, il est probable que les mêmes éléments sont responsables de la planification et de la construction, » ISI a écrit dans leur analyse, ajoutant que l’installation est dans sa phase finale de construction et sera probablement achevée au début de 2019.

Alors que l’ISI a estimé que l’ Iran assiste les capacités du MSS de Syrie pour sa guerre civile, «puisque ces conflits sont actuellement plus petits et moins répandus qu’auparavant, il est possible que les efforts iraniens soient, maintenant, également utilisés par le Hezbollah ou l’Iran contre Israël», ont-ils écrit.

À la mi-juillet, le régime syrien a accusé Israël d’avoir frappé une base de l’armée syrienne près d’Alep. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, 22 soldats syriens auraient été tués dans l’attaque.

Selon des informations non confirmées, les frappes auraient duré jusqu’à 10 minutes et plusieurs avions y ont participé.

© Sputnik, / BASEL SHARTOUH

MOYEN-ORIENT

jpost.com et ynetnews.com

22:09 15.09.2018(mis à jour 22:58 15.09.2018)

The post Israël a frappé un avion-cargo-iranien bourré d’armes© appeared first on JForum.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here