La source de cet article se trouve sur ce site

Israël et la Corée du Sud ont annoncé mercredi la conclusion d’un accord “historique” de libre-échange entre les deux pays.

“Cette coopération facilitera les exportations israéliennes et permettra d’augmenter la croissance économique. Elle fera également progresser les relations bilatérales tout en encourageant les échanges dans de nouveaux domaines”, s’est félicité le ministère israélien de l’Economie et de l’Industrie dans un communiqué.

Selon cette source, dès l’entrée en vigueur de l’accord, la plupart des exportations israéliennes vers la Corée du Sud seront exemptées de droits de douane, notamment les machines et le matériel électrique, les appareils mécaniques, les engrais, le matériel médical, les cosmétiques, les plastiques, les métaux, les jus de fruits et le vin.

En contrepartie, les droits de douane seront réduits sur les produits sud-coréens importés en Israël, tels que les automobiles et les pièces automobiles, les réfrigérateurs, les équipements médicaux, les composants électroniques, les jouets et les jeux, les plastiques et les produits chimiques.

Près d’un quinzaine d’accords de libre-échange existent déjà entre la Corée du Sud et divers pays ou blocs commerciaux, dont les États-Unis, l’Union européenne, l’Inde et la Chine.

Cette nouvelle coopération signée entre Israël et la péninsule sud-coréenne contribuera à égaliser les conditions de concurrence entre Israël et ces pays.

Les négociations entre les deux nations ont été longues, s’étendant sur une période de plus de trois années, et ont pu aboutir quand l’Etat hébreu a finalement accepté que Séoul s’autorise à exclure de l’accord certains produits tels que ceux issus de Cisjordanie, de la partie Est de Jérusalem ou du plateau du Golan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here