La source de cet article se trouve sur ce site

Porte-parole de la police israélienne  Les dégâts causés à une maison de Mishmeret, dans le nord de Tel Aviv, après l’envoi d’une roquette depuis Gaza, le 25 mars 2019

Plusieurs municipalités ont ouvert lundi après-midi leurs abris anti-aériens publics

L’armée israélienne a riposté et mené lundi en fin d’après-midi des frappes contre la bande de Gaza après le tir d’une roquette qui a fait sept blessés au nord de Tel-Aviv dans la nuit de dimanche à lundi.

Des hélicoptères israéliens ont lancé au moins trois frappes dans l’ouest de l’enclave contre une position militaire du mouvement islamiste Hamas au pouvoir à Gaza, ont indiqué des témoins.

“L’armée israélienne a commencé à frapper des objectifs terroristes appartenant au Hamas à travers la bande de Gaza”, a annoncé l’armée sur les réseaux sociaux. 

Cet accès de tension réveille le spectre d’une nouvelle confrontation armée entre Israël et Gaza.

L’armée israélienne a accusé le Hamas d’être l’auteur du tir, qui a parcouru 120 km depuis une position du groupe islamiste dans le sud de la bande de l’enclave.

Le Hamas a nié être derrière ce tir. Quant au Jihad islamique, deuxième groupe armé de Gaza, il a prévenu que sa réaction serait à la mesure d’une “agression” israélienne.

Depuis Washington, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou en déplacement a dénoncé une “attaque criminelle contre l’Etat d’Israël” et promis de répondre “avec force”, après avoir décidé d’écourter son voyage, “pour diriger de près nos opérations”, alors qu’il devait initialement prononcer un discours mardi devant le lobby pro-israélien américain AIPAC.

Ces événements interviennent alors que les élections législatives israéliennes sont prévues le 9 avril.

Ouverture des abris anti-aériens

Plusieurs municipalités de l’Etat hébreu ont ouvert lundi après-midi leurs abris anti-aériens publics dans le sud et le centre du pays, notamment à Tel Aviv, Beer- Sheva, Ashkelon, plusieurs lignes de train ont été suspendues, et le service médical d’urgence national Magen David Adom, a annoncé avoir augmenté ses effectifs.

Israël a par ailleurs fermé des points de passage entre son territoire et l’enclave palestinienne, bouclé les routes autour de Gaza et interdit les activités agricoles.

L’armée israélienne a annoncé l’envoi de deux brigades en renfort, et le rappel d’un certain nombre de réservistes.

La roquette tirée dans la nuit a frappé une maison à Mishmeret, petite localité au nord de Tel-Aviv.

Quatre adultes et trois enfants, dont un bébé de six mois, ont été hospitalisés, a dit l’hôpital de Kfar Saba. Six appartiennent à la même famille israélo-britannique et souffrent de brûlures et de blessures légères par éclats.

Les tensions renouvelées surviennent quelques jours seulement avant le 30 mars, premier anniversaire de la “Grande marche du retour”, mobilisation contre le blocus et pour le droit des Palestiniens à retourner sur les terres qu’ils ont fuies ou dont ils ont été chassés à la création d’Israël en 1948.

Cet anniversaire doit donner lieu à une importante mobilisation palestinienne.

i24news

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here