La source de cet article se trouve sur ce site

Mercredi matin, le président du Ihoud HaLeoumi Betzalel Smotritch a signé un accord d’union électorale avec le parti de la Nouvelle Droite de Naftali Benett et Ayelet Shaked.

Lors de leur séance de signature, les parties ont dit « laisser une porte ouverte à un ralliement égalitaire du duo Habayit Hayehoudi-Otsma Yehoudit » dans un bloc unitaire de droite que souhaite et encourage d’ailleurs le Premier ministre Binyamin Netaynahou.

Lors de la séance de signatures, Naftali Benett a déclaré: « C’est un grand jour! Nous venons d’unir à nouveau la maison entre la droite idéologique et le sionisme religieux, depuis les traditionalistes jusqu’à l’aile sioniste- orthodoxe, entre les kippot crochetées et les ‘kippot transparentes’, entre Tel-Aviv et Kedoumim. J’appelle mon ami Raphy Peretz  à nous rejoindre au sein d’un seul grand parti uni afin de faire gagner le Camp national ».

Ayelet Shaked de son côté a dit: « Je félicite cette union. Betzalel Smotritch est un associé et un compagnon de route. L’accord avec lui réunifie toutes les composantes du sionisme religieux et de la droite idéologique laïque et assurera la formation d’un gouvernement de droite stable et fort. J’appelle aussi Raphy Peretz à venir nous rejoindre ».

Quant à Betzalel Smotritch, il a déclaré: « Depuis quelques semaines nous faisons tout pour faire preuve d’un réel sens des responsabilités et créer des alliances qui amèneront de l’espoir aux électeurs sionistes religieux et à la droite. A ma grande joie, nous avons fait un pas significatif et avec l’aide de D. nous arriverons dans les heures qui viennent à un accord d’union générale avec Habayit Hayehoudi ».

Selon l’accord signé, les premiers de la liste seront par ordre Naftali Benett, Ayelet Shaked, Betzalel Smotritch, Ophir Sofer et Matan Kahana.

En cas d’union de dernier moment avec Habayit Hayehoudi, Raphy Peretz serait placé en n°2 et d’autres candidats seraient insérés dans la suite.

Habayit Hayehoudi: la tempête avant le calme?

Aux regrettables scènes de pugilat lundi soir lors du comité central de Habayit Hayehoudi se rajoute mardi midi la colère après l’annonce de la signature de l’accord d’union entre la Nouvelle Droite et Betzalel Smotritch.

Dans un communiqué, le parti dirigé par Raphy Peretz dit: « Le visage réel de Betzalel Smotritch et Naftali Benett vient de se révéler: la désintégration du sionisme-religieux. Naftali Benett réitère sa regrettable erreur d’avril 2019 et maintenant il entraîne Betzalel Smotritch dans son erreur. Depuis le début, nous avons appelé à l’union de toutes les forces mais ils ont préféré diviser le camp et porter atteinte à la droite toute entière. Soudain, Betzalel n’est plus intéressé aux primaires ouvertes qu’il exigeait tant ou à une fusion des partis mais c’est uniquement un siège chaud à la Nouvelle Droite qu’il veut. Habayit Hayehoudi fera savoir dans les heures qui viennent quelle sera la suite des événements ».

Comme dans les sports collectifs, le match n’est pas fini tant que l’arbitre n’a pas sifflé.

D’ici la clôture du dépôt des listes, beaucoup de tractations auront sans doute lieu, et l’arbitre, qui a pour nom Binyamin Netanyahou va une fois de plus faire preuve de son expérience et de son autorité pour tenter de raccommoder les morceaux dans ce qui semble davantage être une querelle d’ego et de préséance que de divergences idéologiques profondes.

Le Premier ministre a déjà réussi à réunir mardi les chefs des partis de droite pour parler de la question de l’immunité mais aussi pour leur demander avec insistance de surmonter leurs divergences personnelles et de s’unir afin de ne pas faire perdre des voix de droite.

D’autres contacts auront lieu avant le délai « fatidique » de mercredi soir à minuit.

Photo montage Hadashot 12

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here