La source de cet article se trouve sur ce site
Un haut responsable de l’unité de porte-parole de Tsahal : le Hamas a réussi un coup de maître en matière de relations publiques.
On pourrait même suggérer qu’il est parvenu à dicter leur discours à certains dirigeants internationaux
Deux jours après les manifestations à la frontière de Gaza, PROVOQUANT le plus grand nombre de morts palestiniens depuis bORDURE Protectrice, un officier supérieur deTsahl admet l’échec d’Israël qui a laissé au Hamas le soin de dicter un narratif mondial des événements à l’intention des médias et des dirigeants comme Macron, Merkel ou May ; L’officier, chargé de travailler avec la presse étrangère, ajoute : «Le Hamas voulait que le plus grand nombre possible de Palestiniens soient tués, des photos d’hôpitaux croulant sous la pression».

Alors que le Hamas a admis, que la plupart des Palestiniens tués lundi, lors des émeutes à la frontière de Gaza appartenaient à ses rangs , Tsahal a reconnu qu’il n’avait pas l’intention de tous les tuer, déclarant : “C’est en partie de notre faute, parce que nous ne sommes pas capables de communiquer sur (le sens de) ce que nous défendions”.

“L’image décisive a été obtenue par KO, par les Palestiniens, et c’était une image choquante” [pour l’opinion], a déclaré mercredi le lieutenant-colonel Jonathan Conricus, un officier supérieur de l’unité du porte-parole de Tsahal.

Lt.-Col. Conricus, qui dirige la section des relations avec les médias internationaux à l’Unité du porte-parole, a parlé aux membres des communautés juives américaines aux États-Unis et a déclaré : «Le nombre de personnes touchées nous a causé un tort immense”.

L’Officier principal de l’Unité du Porte-parole de Tsahal, Lt.-Col. Jonathan Conricus a reconnu les failles d’Israël dans la campagne de relations publiques sur les manifestations à la frontière de Gaza (Photo: Twitter)

La conversation de l’officier avec les Juifs américains est survenue à la suite d’émeutes intensives tout au long de la semaine près de la frontière de Gaza, au cours desquelles 61 Palestiniens ont été tués et quelque 1.200 blessés.

Alors que Tsahal a réussi de manière opérationnelle à empêcher une traversée de masse en Israël, elle a souffert d’un problème de relations publiques, en permettant au Hamas de dicter le récit dans les médias mondiaux – selon lequel Israël était coupable d’avoir commis un «bain de sang» et un «carnage».

“Le Hamas voulait que le plus grand nombre de personnes du côté palestinien soit tué”, a déclaré l’officier supérieur, “ainsi que d’avoir des photos d’hôpitaux croulant sous la pression, et ils n’hésitent pas à envoyer des boucliers humains sur le devant de la scène”.

“Quand le dilemme était : soit de défendre la frontière israélienne et nos communautés près de la frontière d’une part, soit de permettre aux émeutiers de traverser et d’avoir seulement un petit nombre de victimes palestiniennes, d’autre part, il n’y avait aucun dilemme du tout pour les soldats et les commandants”, a t-il déclaré.

Conricus a déclaré que Tsahal a essayé d’être aussi précis et judicieux que possible dans son recours à la force, n’utilisant que des fusils à lunette chargés de munitions reconnues par l’OTAN. Il a affirmé : «Nous avons essayé de minimiser les pertes palestiniennes, avons-nous réussi?, malheureusement pas, y a-t-il eu des erreurs, les balles ont-elles manqué leurs cibles et touché autres que ceux à qui elles étaient destinées?, Bien sûr, mais c’est incroyablement chaotique, près de la frontière.

Les émeutes à la frontière étaient «incroyablement chaotiques», a déclaré Conricus, conduisant à des conditions de brouillard de guerre (Photo: EPA)

Les émeutes à la frontière étaient «incroyablement chaotiques», a déclaré Conricus, conduisant à des conditions de guerre dans le brouillard  (Photo: EPA)

«Il y a du gaz lacrymogène, de la fumée qui s’échappe des pneus, des cris, des haut-parleurs et des sirènes et surtout des milliers d’émeutiers qui tentent de démanteler la clôture et de lancer des grenades et des cocktails Molotov.

L’unité du porte-parole de Tsahal a produit une déclaration officielle en réponse à ces articles, disant qu’une partie seulement des paroles de Conricus avait été correctement citée et que les citations avaient ensuite été sorties de leur contexte, alors que le “contexte plus large de ses paroles avaient été déformé”.En outre, selon Tsahal, ses paroles ne reflètent pas l’esprit du discours ni les positions de l’armée. Il s’agissait d’une «conversation avec les chefs des communautés juives des États-Unis, dans le cadre d’une initiative de l’unité de porte-parole de Tsahal qui tente de lancer des appels à l’action dans le monde entier».

Néanmoins, Tsahal a diffusé des photos de terroristes armés arrivant à la frontière et attaquant les soldats dans un délai de 24 heures, et des images de femmes et d’enfants palestiniens placées devant les points de conflagration, qui sont parvenus avec un temps de décalage par rapport aux événements.

 (Photo: AFP)

(Photo: AFP)

De plus, les équipes de presse israéliennes et étrangères couvrant les événements du côté israélien ont été éloignées de la barrière et ont fait leurs reportages depuis une position prédéterminée par Tsahal, qui se trouvait à plusieurs kilomètres de la clôture, ce qui signifie qu’elles n’ont jamais observrdé de près la conduite des forces ou les masses de civils envoyés par le Hamas pour entrer en conflit direct avec Tsahal.

Dirigeant du Hamas: 50 des 61 Palestiniens tués appartenaient au Hamas

Par ailleurs, un haut responsable du Hamas, Salah Bardawil, a déclaré mercredi aux médias palestiniens que 50 des Palestiniens tués dans les émeutes de la bande de Gaza, lundi, appartenaient aux rangs du groupe terroriste. Il s’est exprimé au cours d’une interview à Baladna TV, un média privé palestinien.

 (Photo: AP)

(Photo: AP)

Compte tenu du calme qui règne dans le secteur, Tsahal a décidé de renvoyer certains des renforts qu’il avait amenés pour aider la division de Gaza, la semaine dernière.

Les évaluations israéliennes indiquent maintenant que les affrontements frontaliers vont diminuer au cours des prochains jours, mais des renforts de moindre importance resteront, néanmoins, près de la frontière tout au long du week-end.

Plus tôt mercredi, on a révélé que le Hamas a refusé d’autoriser deux camions de la Direction de la technologie et de la logistique de Tsahal, portant des centaines d’équipements médicaux de sauvetage, à entrer à Gaza par le passage de Kerem Shalom.

 (Photo: Getty Images)

(Photo: Getty Images)

Les camions sont donc retournés en Israël, tandis que six autres camions équipés de matériel médical similaire, envoyés par l’UNICEF (le Fonds des Nations Unies pour l’enfance) et l’Autorité palestinienne ont été autorisés à entrer.

L’équipement médical israélien avait pour but d’aider les hôpitaux de la bande de Gaza qui n’étaient pas préparés à accueillir les foules de personnes amenées après les émeutes, à faire face à la situation.

Itay Blumenthal | Publié: 17.05.18, 13:06

Première publication le: 17.05.18, 13:06

Adaptation : Marc Brzustowski

The post Le Hamas dicte son narratif aux dirigeants européens© appeared first on JForum.

1 COMMENTAIRE

  1. Merci pour vos combats courageux pour les Juifs…
    Je sais que vous avez alerté le CSA, à plusieurs reprises, lorsque nos chers médias ont menti à propos d’ Israël…
    Et si des Avocats, pas obligatoirement Juifs, décidaient ensemble De faire un Manifeste ( comme celui contre le nouvel antisémitisme), pour faire vraiment appliquer la loi sur l’incitation à la haine antisémite ? Cela pourrait, peut-être, calmer les ardeurs de l’ AFP, Libération, l’Obs, Médiapart, Les radios et télévisions qui manipulent les Français sur ce sujet sensible ?
    Je suis inquiet… Mais De tout cœur avec vous !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here