La source de cet article se trouve sur ce site

L’ambassadeur d’Israël aux Nations Unies, Danny Danon, s’est dit satisfait de l’adoption de l’initiative israélienne.

New-York – L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté mardi une résolution dirigée par Israël.

Quelque 147 pays ont voté pour. Les pays de la Ligue arabe, qui votent généralement automatiquement contre les résolutions adoptées par Israël, ont décidé de s’abstenir.

La résolution israélienne intitulée “Technologies agricoles pour le développement” vise à améliorer l’accès des pays en développement aux capacités en matière de technologie agricole, contribuant ainsi à la réalisation de l’objectif du Secrétaire général de promouvoir le développement durable, a déclaré la Mission israélienne auprès de l’ONU.

“La résolution témoigne des fortes capacités d’Israël dans les domaines de l’agriculture, de l’irrigation et de la gestion de l’eau (et] de la création d’emplois pour les jeunes dans l’agriculture, et s’inscrit dans la coopération de longue date d’Israël avec d’autres pays, notamment en Afrique”, indique le communiqué. “Le soutien massif que la résolution a reçu témoigne de son importance pour de nombreux pays du monde, en particulier les pays en développement.”

L’ambassadeur d’Israël aux Nations Unies, Danny Danon, s’est dit satisfait de l’adoption de l’initiative israélienne.

“Les technologies israéliennes ont fait de l’Etat d’Israël une puissance mondiale de connaissance et d’innovation qui contribue à l’effort de développement mondial”, a-t-il déclaré. “Les pays qui ont choisi de ne pas nous soutenir sont ceux-là mêmes qui ont le plus besoin d’appliquer cette résolution. Leur décision de s’en tenir à leurs partis pris politiques finit par nuire à leurs citoyens, assoiffés de technologies et d’avancées présentées dans la résolution. . “

Selon le texte de la résolution, les États membres des Nations Unies “encouragent les gouvernements à élaborer et à mettre en œuvre des projets et programmes de développement agricole axés sur les jeunes, notamment par la formation, l’éducation, les services d’inclusion financière [et] en association avec le secteur privé, afin de stimuler l’intérêt et la participation des jeunes à l’agriculture “.

www.jpost.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here