La source de cet article se trouve sur ce site

Photo Yonatan Sindel / Flash 90

Les ennemis des Juifs ne chôment même pas le jour de Pourim. Trois jeunes juifs ont failli perdre la vie dans des conditions tragiques après que la voiture dans laquelle ils circulaient entre Elon Moreh et Itamar a été touchée par une bouteille incendiaire.

Le véhicule a pris feu mais les trois occupants ont réussi in extremis à la quitter. Deux d’entre eux ont tout de même été blessés et transportés à l’hôpital: Itamar Lifshitz et Benaya Cohen, tous deux étudiants à la haute yeshiva d’Elon Moreh.

Les trois jeunes retournaient à leur domicile après avoir fêté Pourim à la yeshiva.

Itamar Lifshitz a raconté les secondes de panique: “Je dormais, et soudain, j’ai entendu un boum prodigieux. J’étais paniqué. J’ai tout de suite pris mon téléphone et ai appelé le standard de Tsahal. C’est un vrai miracle que cette bouteille ait touché l’arrière de la voiture, ce qui nous a permis de sortir et éviter le pire”.

Son ami Benaya Cohen: “Il faut une fois pour toutes faire justice. Nous avons vécu un véritable miracle. Si les terroristes avaient atteint un autre endroit de la voiture nous n’aurions pas été sauvés! Il faut agir car les terroristes n’hésiteront pas à recommencer pour supprimer des vies juives”.

Yossi Dagan , président du conseil régional de Samarie a lui-aussi salué un “miracle” mais en rajoutant que “la population de Samarie n’est plus prête à compter sans cesse sur des miracles”.

D’autant plus qu’ils sont rares. Il a appelé le gouvernement à cesser sa politique “chirurgicale” et ponctuelle dans son combat anti-terroriste et à mettre en oeuvre une vaste opération globale visant l’Autorité Palestinienne et toutes les sources d’incitation à la violence, rétablir les barrages et punir les villages d’où viennent les terroristes.

“Il faut attaquer le serpent à la tête”, a résumé Yossi Dagan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here